L'histoire du prophète youssouf

La sourate  "youssouf"(Joseph) du coran  (numéro 12) traite d'une des plus merveilleuse histoire des prophètes ..Voila cette histoire en détail sur ce prophète qui resplendissais de beauté et qui fut un interprète des reves :

Jacob eu douze enfants dont  joseph qui fut le plus beau de tous et le plus aimer  ..Sa mère mourut quand il avais cinq ans .

Joseph avais un jeune frère  du nom de  benjamin , cet enfant avais été confié à sa tante maternelle .Jacob adorais son fils youssouf qui étais le plus petit ..

Les frères de joseph devinrent très jaloux de la préférence que leurs père accordais à celui-ci ..or un jour joseph dis à son père "la nuit dernière j'ai vu en songe onze étoiles, la lune et le soleil se prosternés devant moi" ..

 

jacob compris tout de suite que ses onzes autres fils seraient soumis à youssouf et lui dis " O mon fils ne rapporte pas ce songe à tes frères, car ils te dresseraient des embûches et dieu répandra assurément  ses bienfaits sur toi .." or l 'amour de joseph et sa préférence envers lui rendaient malades ses frères et ils convenirent d'agir car la situation étais pour eux intenable ..ils décidèrent tout d'abord de tuer youssouf..mais il y eu désaccord sur ce point ..ils s'accordèrent après le conseil du plus grands , de ne pas assassiner youssouf mais plutôt de le jeter dans un puit sur le chemin des caravanes pour que l'une d'elle le saisisse et s 'en aille avec ..ils se dirent que de cette facon ils se libérerons de lui et éviterons le meurtre qui est un grands peché ..les frères de youssouf partaient tout les jours pour laissé paitre leurs brebis mais sans youssouf , celui ci restant à l'ecart de par le fait que  jacob avais peur pour lui..

 

Un de ses frères ,qui étais le plus grands , se nommais juda ..c'est lui qui empecha de tuer youssouf et réussis à convaincre ses frères  de jeter youssouf au fond d'un puit..il exhorta jacob de laisser youssouf avec eux pour se promener et jouer ..il insista donc auprès de  son père à ce sujet et les autres le joignirent pour en parler aussi ..

Jacob refusa d'abord de leurs laisser emmener youssouf et il leurs dis "j'ai peur que vous l'emmeniez et que le loup le dévore pendant que vous soyez inattentif.."  ses fils répondirent "nous sommes dix  ..nous serions alors très faible si cela arrivait malgré notre nombre.." jacob fini donc par accepter.

Youssouf avais 17 ans à ce moment là ..il commirent leur forfait et jetèrent comme convenu youssouf dans le puits ....à ce moment précis et pendant que ceux-ci s'en allèrent , youssouf eu une vision dans laquelle  il entendus ces paroles : "tu les informeras certes de leurs forfaits lorsque tu sera dans un tel degré d'élévation qu'ils ne te reconnaitront pas.." c 'étais une émanation de dieu qui lui parut.. 

 

youssouf pleura..les frères prirent soins de retirer le vêtement de youssouf , puis après avoir tuer une brebis , il entachèrent de sang le vêtement et vinrent chez leurs père en pleurant et en disant :"nous avons été courir pour voir lequel serais le plus rapide(en effet si on traduit de l'arabe "nastabiko" du mot "sabbak" en arabe cela veut dire courir en compétition  car cela désignais communement les courses de chameaux mais dans ce cas précis cela se tient entre un ou plusieurs hommes..) en laissant youssouf derrière nous mais lors de notre retour nous nous sommes  aperçu que le loup l'avais  mangé mais tu nous croira jamais  même si nous disions la vérité"..

Jacob examina la robe de youssouf , il s'aperçu qu'elle étais ensanglanté mais qu'elle ne laissais paraître  aucune déchirure..à ce moment là le doute entra dans son coeur et il dis : "le loup s'est montré fort discret ..comment   a t-il pu dévorer youssouf sans provoquer la moindre déchirure sur son vetement ? Mais ce sont plutot vos âmes qui vous ont suggérés quelque chose je m'en remet plutôt à dieu de votre complot.."

Youssouf demeura quelques temps dans le puits..

Un matin , une caravane allant vers l'egypte envoya deux hommes retirer de l'eau du puis et eurent une énorme surprise en y trouvant un enfant ..c'etais youssouf..Ils tirèrent la corde et se demandèrent pourquoi elle étais si lourde..en insistant grande fut leurs surprises en y  trouvant  youssouf ..

 

Ils s'écrièrent "bonne nouvelle ! c'est un enfant!"  Ces gens là prirent youssouf et cachèrent à leurs caravane leurs découverte en prétextant que ce fut des gens pauvres qui leurs  offris l'enfant ..(ils se dirent qu'ils le vendraient en Egypte )tout cela pour ne pas partager le prix lors de leurs futur vente or les frères de youssouf venaient régulièrement au puit pour voir si youssouf y étais toujours mais ils tombèrent nez à nez avec la caravane qui dirent que dorénavant , youssouf leurs appartenait ..

 

Les frères  affirmèrent que youssouf étais leurs propriété et convenirent de le leurs vendre pour un vil prix .. la caravane partis donc après avoir acheter youssouf à ses frères qui avais donc comme objectif de  le revendre ensuite au prix fort en Egypte ..la caravane arriva en Egypte et youssouf fut exposé commen prévu  à la vente..il y avais à ce moment là en Egypte  le trésorier du roi qui se nommais Putiphar  que l'on appela de surnom "Al 'aziz " c'est a dire "le puissant " (Par rapport à son statut)

C'est lui qui acheta youssouf et l'emmena chez lui..or celui-ci étais impuissant et possédais une femme du nom  de "Zuleikha" d'une très grande beauté mais il ne pouvais avoir d'enfant avec elle..Putiphar dis à sa femme de bien traiter youssouf si bien qu'il pourrais leurs servir par la suite et qu'il se pourraient meme qu'ils l'adoptent..Youssouf  avais à ce moment là 17 ans  et comme nous le verrons il demeurera 6 ans dans la maison de "al 'aziz" et 7 ans en prison ..il sortira de prison à l'age de  30 ans et le roi le prendra comme vizir à l âge de

40 ans et dieu lui accordera le statut de prophète ..

Youssouf demeura  7 ans dans la maison en tant qu'esclave et durant ces années , la femme de putiphar qui aimais youssouf et qui n'en pouvais plus de cacher son amour pour lui , s'offris à lui de cette manière :

Un jour youssouf étais couché sur son lit et la femme de "Al aziz" ferma la porte de la maison , rentra dans la chambre où se trouvais  youssouf et s'offris à lui en ces  termes " Je suis à toi ,fais de moi ce que tu veut !!"..Joseph lui repondis "Prends garde à ton époux femme, je ne peut trahir mon maitre, il m'a donné asile , m'a bien traité et je ne saurais etre ingrat après sa reconnaissance .." il refusa ses avances mais elle le désira malgré tout et il l'a desiras aussi si ce n'est que  dieu lui donna une vision (tel qu'il lui sembla avoir vu son propre père ,jacob , entré par le mur et lui dire "Attention car tu va commettre un acte odieux" ..d'autres exégètes  dirent qu'il entendis une voix dans la pièce  lui disant "O youssouf fais attention tu va commettre un acte indigne d'un prophète (Dans tout les cas il y a divergence à ce sujet -mais seulement à ce sujet- à savoir les raisons veritables du refus de youssouf de commetre le pecher(crainte de dieu , vision..)

 

Quoi qu'il en sois   youssouf sortis de la chambre en courant et la femme courus après lui en lui dechirant un bout de sa chemise ..youssouf reussit à ouvrir la porte de la maison et se retrouva nez à nez avec son maitre , "Al aziz" ..Puthifar fut étonné de trouver sa femme et youssouf , cote à cote , rougissant de honte ..Sa femme pris de suite la parole et dis" Il a voulu abuser de moi et je me suis enfuis..

 

Pour te venger de celui qui a voulu deshonorer un membre de ta famille,  quelle punitions lui faut il  si ce n'est l 'emprisonnent ou un énorme chatiment ?.." Youssouf se défendis et repondis "c'est elle qui voulu me posséder mais j'ai fuis .." Etais présent un homme qui  étais le neveu de zuleikha ,il assista à la scène et pris la parole en ces termes "la robe servira à distinguer qui dis la verité et qui ment : 

>si la chemise est déchirée par derrière , ce jeune homme dis la verité :elle à voulu l'avoir , elle à couru apres lui et à voulu le retenir ,pour enfin arracher sa robe .

> si sa chemise est déchirée par devant , c'est cette femme qui dis la vérité : ce jeune homme à voulu d'elle , cette femme l'a saisi et lui à dechiré sa robe par devant " ..

C'est là qu'ils s'aperçurent que sa chemise étais dechirée par derrière ..là Putiphar dis à joseph :"eloigne toi de cette affaire" (c'est à dire ne dis rien de cela et oublie au plus vite ") et dis a sa femme: "toi demande pardon pour ton pecher" ..

 

Le jugement sur la chemise provenais en realité d'un homme hautement respecté par son statut et son intelligence , qui etais le fils de l'oncle à zuleikha , la femme à Putiphar..il (Putiphar)finis par dire "certes vos(les femmes) ruses sont certes énormes"..

 L'information de cette incident fu rapporter en ville et les femmes se moquèrent de le femme de Putiphar et dirent "la femme du puissant "al 'aziz" n'a pas rougis d'aimer son propre esclave et l'amour est rentrée dans son coeur pour un esclave" cette information  parvint à la femme de Puthiphar et elle choisit de les invités à un repas dans sa maison .

 

A la fin du repas ,elle distribua à chacune d'elle un fruit et un couteau pour manger le dessert .. Et là  elle  s'adressa à youssouf qui étais enfermé par ces soins dans une chambre en face du salon ou elle  étaient rassemblées et lui dis "sors d'ici et montre toi à elles !" il obeit et sorti ..à ce moment là , la beauté de youssouf ont laisser sans voix les femmes présentes qui se coupèrent meme les mains d'admiration en la beauté de youssouf ..elles dirent "Mais cet etranger n'est pas un homme..c'est un ange manifeste.."(de par sa beauté extraordinaire) elles ne s'apercurent meme pas que le sang coulaient de leurs mains tellement elles etaient enivrés de la beauté de youssouf..à ce moment là ,la femme de Puthiphar pris la parole et dis :  "voila ce pourquoi vous vous moquiez  ..cela dis ,s'il ne fais pas ce que je lui demande ,je l'emprisonnerais.." Youssouf fis aussitot une prière à dieu en disant :"O seigneur la prison m'est  préférable à ce à quoi elle m'appelle ..si tu ne m'ecarte pas d'elle, je serais parmis les injustes.." dieu l'exauca et eloigna la ruse de zuleikha ...

 

quelques temps après  la femme de Puthiphar en voyant les femmes de la ville persistant à en parler demanda à son mari  d'emprisonner youssouf  afin que tout le monde crois que c'est le fautif ..ils convenirent de le mettre en prison pour un temps , le temps nécessaire pour que cette affaire s'apaise et que l'on cesse d'en parler..

Youssouf se retrouva en prison et il fus connus aupres des prisonniers comme un homme honnète ,très pieux , sachant interpreter les songes (reves) et il y avais dans cette prison deux personnages atypique ,ils allèrent voir youssouf et lui dirent :"youssouf nous avont revés de reve etranges et voici ce que nous avons rever" l'un d'eux dis "j'ai vu en songe que je pressais du raisin et que j'en fut du vin  "  l'autre dis "j'ai  vu en reve que je placais sur ma tete un plateau dans lequel il y avais du pain et les oiseaux venaient en hate pour manger de ce pain là"

ils demandèrent à youssouf de leurs expliquer leurs reves ...(CELA DIS ILS AVAIENT MENTI SUR LEURS SONGES CAR ILS VOULURENT SEULEMENT SAVOIR SI YOUSSOUF POUVAIS SE RENDRE COMPTE DE LEURS SUPERCHERIE OU NON ..S'IL DEVINAIS LEURS LE MENSONGE IL SERAIS VERIDIQUE MAIS S'IL EXPLIQUAIS LEURS SONGES IL NE SERAIS QU'UN IMPOSTEUR SELON EUX..)  youssouf essaya de passer outre sur leurs interprétations car il savais quec'etais un mensonge mais ne voulais pas les accuser..il exhorta à ces deux hommes de n'adorer qu'un seul dieu ( ils étaient idolatres )et leurs dis qu'ils n'adorent que des noms qu'ils ont inventés eux meme et leurs ancetres sans que dieu ne donna de preuves la-dessus ..

 

Mais face à leurs insistance et à leurs pression , iI fini par leurs dire " la nourriture qui vous étais destiné ne vous parviendra point avant que je vous ai donner une explication et que vous ne  la receviez " en réalité c'etais un sous entendu qu'employa youssouf pour leurs signifier qu'il connaissait la reponse à leurs interrogation bien qu'il ne la divulgue pas ( à savoir qu"il connaissais leurs explications mais préférais ne pas  les interpreter ..)il dis "c'est une science que dieu m'a enseigné après avoir suivie  la religions de mes pères Abraham , Isaac,Jacob " mais malgré les manoeuvres de youssouf pour ne pas divulguer leurs songes , ils le presserent  et il fini par lacher " bien..l'un de vous servira du vin à son maitre et il sera rétablis a sa fonction, quands  à lautre , il sera crucifié et les oiseaux mangerons de sa cervelle "

les deux comparses furent etonnées de ces precisions car ce ce qu ils ont racontées  n'etais qu'un leurre et ils se demandèrent comment un mensonge pouvais trouver signfication aupres de youssouf ..il avouèrent à youssouf que ce n'etais que des mensonges(bien qu'il en avais parfaitement connaissance) mais youssouf repondu "l'affaire lur lesquels vous me questionnez est d 'ores et déjà decidée".."Que voulait il dire par là ?" Se disaient ils... Il expliqua :"Et bien  malgré vos mensonges, l'augure que chacun de vous à faites à son sujet se realisera assurément ...

(c'est pourquoi l'augure est  significatrice ..

 

En effet c'est un point à n'aborder qu'en bonne résolutions tout en ne disant que du bien..en effet il y a 3 versets qui parlent de l'augure dans la sourate "youssouf " les voici : 1/lorsque les enfants de jacob venirent pour le convaincre de laisser youssouf avec eux , celui-ci repondu au sujet de leurs fils qu'il ne pouvais le leurs laisser de peur que le loup le devore ..ses enfants reprirent ses termes mot pour mots pour définir les raisons de sa disparition  2/ lorsque la femme de Puthifar  dis aux autres femmes que s'il ne fais pas ce que je lui ordonne de faire ,en parlant de youssouf, il sera fais prisonnier ..youssouf dis 

"o seigneur la prison est préferable à ce à quoi elle m'invite"..les choses arrivèrent comme il les avais dites..3/elle concerne les prisonniers qui sont allés voir youssouf et celui-ci repondu de par le fait de leurs mensonges ,cela tomberas assurément sur eux meme..

Youssouf demanda ensuite à celui qu'il pensait qu'il en sortirais de  demander au roi s'il pouvais le  delivrer  car il est victime d'une injustice.. mais satan lui fis oublier..lorsque dieu decida de delivrer youssouf il crea une cause sans que joseph n'y puisse rien..en effet le roi avais fais un songe où il voyais sept vaches maigres qui devoraient sept vaches grasses , puis sept épis (de blé)secs et sept épis verts.. les vaches maigres mangeais les vaches grasses et les épis sec mangeaient les épis verts..le lendemain le roi convoquait tout les astrologues , savants , érudis , et savants connus pour leurs priés de trouver une reponse à ce songe aussi mystèrieux qu' effrayant.. 

 

 ils ne surent que dire sur cela et avouèrent "ce n'est qu'amas de reves et ne nous savons rien sur l'interpretation des reves .." c'est là que l'ancien compagnon de youssouf (celui qui servis le vin à son maitre comme prévus) se rapella que la prediction que lui avais faite youssouf étais vrai  .. 

 

il indiqua la personne de youssouf ..youssouf toujours en prison , parla à ce dernier et lui expliqua la signification du reve en ces termes : "les sept vaches grasses sont les sept années d abondances de productions du blé et des fruits , et les sept epis de froment designent les biens que vous aurez durant ces années d'abondances , le sept vaches maigres qui ont mangé les sept vaches grasses sont les années de disettes et de pénuries qui viendront par la suite , les grains ne pousseront pas ..les arbres aussi ne donnerons pas de fruits .. ces années de pénuries mangerons les biens qui ont été amassés pendant les années d'abondances , les sept épis secs indiquent la secheresse que vous eprouverez pendant ses années d'abondances .." ..

 

en d'autres termes  , il signifiais que durant sept années il y aura une grand quantité de froment , il dois en rester pour les années de disette et pour cela il faut recolter que ce qui sera consommer pour laisser le reste à l'abris sur les épis ..le roi fut remplis de joie et demanda que  l'on ammena auprès de lui youssouf en disant qu'un homme possedant une telle science et une telle sagesse ne peut rester en prison car ce n'est pas sa place ..

 

lorsque l'envoyé se presenta à youssouf sur ordre du roi celui ci sut que la delivrance étais proche et qu'elle emmanais d'une cause que dieu avais suscitée sans que lui meme eut  en eu connaissance ..l'envoya  exhorta youssouf que le roi le demandais en personne  mais youssouf tenta

d'abord de manifester son innocence et demanda à l'envoyer de retourner vers son maitre et de l'avisé sur les réèlles intention jadis , des femmes qui se coupèrent les mains en sa présence..et qu'elles temoignent devant lui de leurs agissements ..ces femmes, en temoignant de l'innocence de youssouf à l'egard de l'epouse de "al azziz" disculperais youssouf car elle avais parler en leurs presence quands elle lui demanda de faire ce qu'elle ordonnerais et que s'il ne voulais pas elle l'emprisonnerait..

 

souvenons-nous des paroles  de zouleikha la femme de "al aziz" et ce en presence des femmes invités à l'occasion les voici : "celui ci es celui au sujet  duquel vous vous moquiez à mon egard , je l'ai desiré mais il refusa , si il ne fais pas aujourd hui ce que je lui ordonne , il sera fais prisonnier "..

 

le roi interrogeat les femmes presentes ce jour là et elles temoignèrent effectivement de ce qu'a dis zouleikha et indirectement de l'innocence de "youssouf ..d'apres un hadith de abd 'allah ibn abbas lorsque le prophète "muhammad"(Paix à lui) sut la reponse de youssouf comme mentionné dans le coran : "retourne aupres de ton seigneur et interroge les femmes .." , celui ci dis "si j 'vais été à sa place , apres sept années passées en prison , et que le roi m'appelais, je me serais depeché de sortir en courant."

Le roi convoqua les femmes presentent ce jour là , ainsi que la femme de "al aziz" et elle temoigna en faveur de youssouf , ce dernier  accepta de sortir qu'une fois son innocence prouvée et averrée ...il arriva chez le roi et celui-ci lui dis : "tu es un homme bon et loyale et je n'ai auprès de moi un personnage aussi digne que toi aussi voudrais tu etre l'un de mes conseillers ?" c est là qu'il affranchis youssouf de son ancien maitre puis lui dis:

"à partir d'aujourd'hui tu auras ma confiance et tu sera honorer ..fais une demande et tu seras exaucé "(et ce pour manifester son estime envers lui ) youssouf dis :"etablis moi dans le pays et fais moi administrateur du grenier (le grenier est le lieu ou on stoke le grain de blé) "

Le roi nomma Joseph inspecteur des greniers à blé, afin qu'il plaçât dans les greniers et les magasins tout le blé qu'on réunirait pendant les sept années d'abondance, et que ces grains fussent confiés à sa science et à son habileté.

Deux années après que Joseph fut sorti de prison, le grand d'Egypte qui avait été le maître de Joseph et l'époux de Zouleïkha mourut. Or, il avait la garde des trésors du roi, lequel confia cet emploi à Joseph, qui eut l'intendance de tous les greniers à blé et de toutes les richesses du roi ..

 

Quelque temps s'étant passé, le roi dit à Joseph :" A cause de la fidélité que tu as montrée envers ton maître, et parce que tu n'as pas séduit sa femme, je désire te la donner pour épouse". Joseph accepta, et le roi lui donna cette femme et lui fit présent de grandes richesses.

 

Après cela, lorsque les époux furent réunis, cette femme pensa que Joseph la considérerait comme une mauvaise femme, et croirait qu'elle aurait désiré avoir d'autres hommes, comme elle avait désiré l'avoir lui-même et lorsque Joseph voulut étendre la main sur elle, elle se retira et dit : "O Joseph, avant tout accorde-moi la permission de te dire une parole, Ne pense pas que je sois une femme perdue, et que j'aie voulu avoir tous les hommes comme j'ai voulu t'avoir. En effet, j'ai des sujets d'excuse pour ma conduite à ton égard.

 

Le premier est que tu es beau, et qu'il n'existe personne plus beau que toi sur la face de la terre ; quiconque veut t'avoir peut être disculpé.. L'autre sujet d'excuse est que mon époux n'était point un vrai homme, et ne pouvait étendre la main sur moi..et une jeune femme ne peut pas supporter avec patience un pareil époux, elle devient excusable.. quant à moi, je n'ai jamais voulu posséder d'autre homme que toi.."

Quelque temps s'étant écoulé, le roi joignit à la dignité de trésorier général celle de vizir, et il mit toutes les affaires de l'Egypte et du royaume entre les mains de Joseph, d'après les conseils duquel il se dirigeait toujours en sorte que Joseph agissait et donnait des ordres comme il voulait.

le coran dis : « Nous avons ainsi établi Joseph sur la terre, afin qu'il « fixât son domicile où bon lui semblerait. » C'est-à-dire : J'ai ainsi fait reposer Joseph sur la terre d'Egypte. Après cela Dieu ajoute : « Nous accordons notre miséricorde à qui nous voulons, et nous ne laissons pas périr « le salaire de ceux qui font le bien. » C'est-à-dire : Ceux d'entre les croyants qui font le bien, je leur donne un salaire dans ce monde, et je leur en donne aussi un dans l'autre monde, et le salaire que je donne dans l'autre monde est meilleur que celui de ce monde-ci.

Les sept années d'abondance s'écoulèrent, et les années de disette arrivèrent. La première de ces années personne ne moissonna, et on mangea de ce qu'on avait. L'année suivante la famine commença, et la troisième année elle se fit sentir .
 
La nouvelle se répandit partout que sur la face de la terre personne n'avait de blé, à l'exception du roi d'Egypte.. des quatre coins du monde les gens se dirigeaient vers l'Egypte, avec de grandes richesses. Joseph leur vendait du blé et prenait leurs richesses, qu'il plaçait dans le trésor, pour le compte du roi.
 
Or, il arriva que tel achetait autant de blé qu'il en fallait pour charger cent ânes , de manière injuste ..Alors Joseph dit : "Si chaque personne en emportait une aussi grande quantité, l'année prochaine il n'y aurait plus de vivres". Et il établit pour règle, soit qu'il arrivât cent hommes, soit qu'il en arrivât un seul, de ne vendre à chaque personne qu'une charge d'âne. 
 
Jacob apprit que dans le monde il n'existait point de vivres, excepté en Egypte et que le roi de ce pays avait un administrateur qui suivait la véritable religion, la religion d'Abraham et qui faisait le bien aux hommes. Jacob, qui était devenu aveugle par suite du chagrin que lui avait causé la perte de Joseph et des larmes qu'il avait versées dit à ses enfants : " O mes enfants, allez en Egypte, emportez de l'argent et achetez un peu de blé.. J'ai entendu dire qu'il y a dans ce pays un administrateur du roi, lequel suit la religion d'Abraham.. voyez quel homme il est et dites-lui : Nous sommes les enfants d'Abraham. Peut-être vous recevra-t-il bien." 
 
Lorsque les fils de Jacob furent arrivés en Egypte, ils se présentèrent devant Joseph qui les reconnut mais qu'eux ne reconnurent point, parce qu'ils le voyaient entouré de gloire et de puissance(C'est cette vision provenant de dieu qu'il eut lorsqu'il fus délaissé dans le puits" .Joseph leur demanda :" Quels hommes êtes-vous ? "Ils lui répondirent : "Nous sommes venus ici pour chercher du blé." Joseph voulut leur cacher ce qui le concernait,  ils ne le reconnurent point ..
 
il voulut de plus leur inspirer de la crainte et  leur dit : "Je pense que vous êtes des espions des rois de la terre, et que vous êtes venus ici pour avoir des informations." Ils lui répondirent : "Nous ne connaissons aucun roi; nous sommes des gens du désert, venus du pays de Chanaan (Palestine) et nous sommes onze frères,  d'un homme qui est du nombre des enfants d'Abraham et dont le nom est Jacob, La famine s'est fait sentir à nous, comme à toutes les créatures."  
 
Joseph désira alors leur demander des nouvelles de son frère Benjamin et leurs dit :" Si vous êtes onze frères, pourquoi ètes-vous venus à dix seulement ? "Ils répondirent : "Celui qui est absent est plus jeune que nous, notre père le chérit extrêmement et il l'a retenu près de lui et ne l'a pas envoyé avec nous." Joseph dit : "Si votre père est prophète, pourquoi aime-t-il mieux le plus jeune que le plus âgé? " 
Ils répondirent : " Nous avions un frère du nom de Joseph, qui était de la même mère que ce dernier et notre père l'aimait plus que tous ses autres enfants, il a été mangé par le loup, maintenant celui dont nous parlons occupe sa place, et notre père ne peut pas se séparer de lui." Joseph dit : "Je vous vendrai du blé à condition que lors de votre retour vous m'amèniez votre plus jeune frère, afin que je vois quel mérite il y a en lui, puisque son père l'aime plus que les autres." Or, Joseph désirait voir son frère Benjamin (il l'amais beaucoup)en effet Joseph avait dix-sept ans lorsqu'il fut jeté dans le puits , il demeura six ans dans la maison du grand d'Egypte, il resta sept ans en prison il avait trente ans lorsque le roi lui donna la charge d'administrateur des greniers publics. Joseph ordonna que l'on reçût de ses frères l'argent qu'ils avaient apporté qu'on leur donnât à chacun autant de blé qu'il en fallait pour charger un âne.
 
Ils demandèrent qu'on leur en donnât à chacun deux charges d'âne. Joseph répondit :" Le roi à établi pour règle que je ne donne pas plus d'une charge d'âne à chaque personne. Lorsque vous reviendrez et que vous amènerez votre autre frère, je vous donnerai de plus une charge d'âne pour lui .. Si vous ne l'amenez point, je ne vous donnerai pas de blé et je ne vous laisserai pas paraître devant moi."  Les fils de Jacob répondirent, comme on le voit dans le Coran  : « Nous le demanderons à notre père, plus qu'il le faut, et nous l'amènerons. » Or, Joseph sachant que ses frères étaient des hommes du désert et qu'ils avaient peu d'argent leur dit : "Il n'est pas nécessaire que vous apportiez de l'argent une autre fois  et il dit à ses serviteurs : "Ne leur demandez pas d'argent, et tout l'argent que vous avez reçu d'eux, placez-le au milieu de leurs sacs de blé, et rendez-le-leur avec le blé  mais de façon qu'ils ne s'en aperçoivent pas car s'ils s'en apercevaient, ils ne voudraient pas le recevoir puis Lorsqu'ils seront de retour chez eux et qu'ils verront cela peut être reviendront-ils." Or, les fils de Jacob s'en retournèrent, emportant dans leurs sacs le blé et l'argent. Arrivés auprès de leur père, ils lui dirent : "O notre père, on ne nous a pas donné autant de blé que nous en voulions, nous avons dit : Il nous faut encore dix charges d'âne mais on n'a voulu nous donner qu'une charge d'âne par homme. Envoie avec nous notre frère Benjamin, afin que nous recevions de plus sa part de blé qui sera une charge d'âne..
 
Nous garderons Benjamin, et nous ne le perdrons pas, comme nous avons perdu Joseph."  Jacob dit, ainsi qu'on le voit dans le Coran :" Vous confierai-je votre frère Benjamin, comme je vous ai confié Joseph avant lui ? Vous le donnerai-je et  aurai-je en vous la même confiance que j'ai eu au sujet de Joseph? " Ses fils lui répondirent :" Il n'y a pas moyen de faire autrement, il faut l'envoyer sans cela on ne nous donnera pas de blé, car ce seigneur à dit :" Si vous n'amenez point votre frère, je ne vous donnerai rien". Jacob dit : "Je le confierai à Dieu, qui le gardera mieux que vous. "  Lorsque les fils de Jacob ouvrirent les sacs dans lesquels étaient le blé, ils y trouvèrent leur argent, et ils dirent : "Quel autre bien chercherions nous que celui qui nous arrive ? ""il nous a rendu notre argent. Nous irons, nous apporterons encore du pain pour notre famille, nous garderons notre frère et grace à lui  nous recevrons une charge d'âne de plus.
 
Jacob dit : "Je ne l'enverrai point avec vous, tant que vous ne vous serez point engagés sous serment, devant le Dieu très-haut, à me le ramener, ou si vous ne le faites pas à subir la mort et il ajouta : Le Dieu tout puissant est témoin entre vous et moi pour ce que nous venons de dire."  Jacob pensait que partout où ses fils iraient ensemble, les hommes les verraient et les frapperaient du mauvais œil ..il leur dit : "Lorsque vous serez en Egypte, n'entrez pas dans la ville par une seule porte , tous les onze à la fois, afin qu'on ne vous voient pas tous réunis. Entrez dans la ville séparément, un ou deux par chaque porte." Après cela, Jacob ajouta :" Et ce que je vous dis ne vous servira de rien » contre les décrets de Dieu "Jacob dit encore, comme on le voit dans le Coran : « Le jugement n'appartient qu'à Dieu , je m'appuie sur lui..»
 
 Après cela, les fils de Jacob partirent et ils emportèrent l'argent que Joseph leur avait donné, afin qu'il ne pensât pas que cet argent leur était nécessaire. Lorsque les fils de Jacob furent arrivés à proximité de laa ville, ils suivirent le conseil de leur père et ils n'entrèrent pas tous par une seule porte . Le Dieu  dit à ce sujet :« Et lorsqu'ils furent entrés dans la ville, comme leur père le leur avait ordonné .." En effet, Jacob ne pouvait pas secourir ses enfants si le Dieu avait marqué leur destinée , Jacob n'aurait pas pu la détourner .Quant à ces paroles que Jacob dit à ses enfants : « N'entrez  pas par une seule porte  » c'était une idée qui avait pénétré dans son cœur,  ne pouvant pas la cacher, il la fit connaître à ses enfants.
 
Dieu dit dans le Coran, au sujet de Jacob : « Et certes il était doué de science parce que «nous l'avions instruit. » En effet, Jacob comprit au même instant le sens de ces paroles qu'il avait dites à ses fils : "N'entrez pas par une seule porte"  A peine les avait-il prononcées, qu'il sentit que cette précaution était inutile et il ajouta : "Je ne puis vous être d'aucun secours contre le destin du Dieu  et ce que  je vous ai dit ne vous servira de rien contre le destin de Dieu ..J'ai placé ma confiance dans le Dieu très-haut pour vous garder." Le Dieu a dit des paroles dont le sens est : Je n'ai pas puni Jacob, en considération de cette parole qu'il prononça, lorsqu'il comprit dans son cœur que le jugement appartient au Dieu très-haut, et aussi par la raison qu'il ne chercha de secours et de protection qu'auprès de Dieu.

Lorsque les fils de Jacob allèrent vers Joseph, ils lui présentèrent Benjamin, en disant :" Voilà notre frère que tu nous as demandé, nous te l'avons amené. " Joseph fut plein de joie et il ne se fit pas connaître à eux. Or, Joseph voulut emmener Benjamin et le garder auprès de lui. Il usa de ruse pour le séparer de ses frères. Voici ce qu'il fit : Il avait des maisons pour recevoir des hôtes; il ordonna qu'on y conduisît ses frères, et il dit :"  Ne les mettez pas tous ensemble dans le même lieu, afin que leur cœur ne soit point affligés par le manque de place et mettez-en deux dans chaque pièce.

 

Les frères de Joseph étaient onze; il retint Benjamin, afin que Celui-ci ne restât pas seul et il lui dit : "Toi, demeure auprès de moi "  Benjamin reconnut Joseph et fut rempli de joie.

Il donna à Joseph des nouvelles de Jacob. Alors Joseph dit à Benjamin : N'instruis pas nos frères de ce qui me concerne, afin que je te retienne auprès de ma personne par une ruse. Après cela, Joseph eut recours à la ruse suivante : Tous les rois avaient alors une coupe d'or pour boire de l'eau. Joseph ordonna que l'on plaçât cette coupe dans les bagages de ses frères. Aucun d'eux n'en savait la moindre chose, excepté Benjamin. Lorsque la caravane était réunie, qu'on disposait les bagages et qu'on était sur le point d'en charger les bêtes de somme, Joseph donna ordre à un crieur de prononcer ces paroles :" O gens de la caravane, vous êtes des voleurs ! "

Mais ce n'est pas que Joseph, en appelant ses frères voleurs, reconnût la justesse de cette application car il savait que ses frères n'étaient point des voleurs,  il n'aurait pas été convenable qu'il rendit témoignage contre eux pour les convaincre de vol. Or les frères de Joseph dirent :" Que cherchez-vous ? "

Les Egyptiens répondirent : "Nous cherchons la coupe du roi dans laquelle il buvait de l'eau et quiconque l'apportera recevra en présent autant de blé qu'il en faut pour charger un âne." Le crieur ajouta comme on le voit dans le Coran: "Je me porte garant qu'on donnera cette récompense."  Les frères de Joseph dirent : " Nous le jurons par Dieu, vous savez que nous ne sommes point venus en Egypte pour y commettre le mal, nous ne sommes point des voleurs.. si nous étions des voleurs, comment se pourrait-il que nous soyons revenus dans ce pays ? car vous avez mis dans nos sacs quelque chose que nous avons rapporté."  Ils avaient effectivement rapporté l'argent que Joseph avait fait mettre dans leurs sacs. Joseph ne voulut pas recevoir cet argent, et le leur remit de nouveau.

 

Or les Egyptiens dirent : "Quelle sera la punition de celui qui aura volé cette coupe, si vous êtes des menteurs? Les frères de Joseph répondirent : " Celui dans les bagages duquel on trouvera la coupe, sera retenu prisonnier , c'est là ce que prescrit notre religion, et ce que prescrit la loi du roi d'Egypte."  Les frères de Joseph parlaient ainsi d'après leur loi et d'après la religion d'Abraham mais cette disposition n'existait pas dans la loi ni dans la religion du roi d'Egypte. Nous voyons dans le Coran qu'on chercha d'abord dans les bagages des autres frères de Joseph et ensuite on prit la coupe dans les bagages de Benjamin.

 

Les frères de Joseph furent honteux et ils dirent à Benjamin : "Quel opprobre vous avez attiré sur nous, Joseph et toi"! Benjamin répondit:"  Moi et mon frère, nous ne pouvons pas nous garantir des malheurs que vous nous causez  vous avez emmené mon frère, vous l'avez perdu, et vous avez dit que le loup l'avait mangé : maintenant vous m'avez amené ici, et vous me livrez pour un vol ." Les fils de Jacob dirent alors : "Qui a mis cette coupe dans tes bagages ? " Benjamin répondit : " Que sais-je ? "  Après cela Joseph retint auprès de lui Benjamin. Les fils de Jacob comme on le voit dans le Coran, firent une demande à Joseph en disant: " Si tu retiens celui-ci, tu es dans ton droit, notre religion l'ordonne ainsi,  nous ne nous opposons point à ce jugement : mais nous avons un père qui est âgé et le loup ayant mangé le frère de ce jeune homme, il s'est consolé avec ce dernier. Prends celui de nous que tu voudras pour qu'il soit ton serviteur, et laisse aller Benjamin." Joseph répondit, comme on le voit dans le Coran  :" A Dieu ne plaise que je prenne aucun d'entre vous, excepté celui dans les bagages duquel on a trouvé ce qu'on cherchait." Ils repartirent résignés et ils s'assirent pour délibérer, en disant : Que ferons-nous et comment retournerons-nous vers notre père ? Le plus agée pris la parole et dis : "Vous savez quel engagement votre père vous a fait prendre ? il vous a dit : Ramenez-moi ce jeune homme, ou vous serez tous mis à mort. "

Il ajouta encore, comme nous le voyons dans le Coran :" Et vous savez ce que vous avez fait auparavant à l'égard de Joseph. Pour moi, je ne quitterai point l'Egypte tant que mon père ne m'en donnera pas l'ordre, à moins que le Dieu n'en décide autrement et que la mort ne m'atteigne. Retournez vers notre père, et dites-lui : 0 notre père, ton frère Benjamin a commis un vol, et nous ne rendons témoignage qu'à ce que nous savons. Nous avons vu tirer de ses bagages la coupe du roi et nous ne connaissions pas le vice de Benjamin, nous ne savions pas qu'il volait. Si tu n'as pas confiance en nous, interroge les habitants de l'Egypte, interroge aussi les gens de la caravane avec lesquels nous sommes venus, afin qu'ils te disent que la coupe du roi a été trouvée dans les bagages de Benjamin, et tu sauras alors que nous disons la vérité."  Or les frères de Joseph retournèrent auprès de Jacob et lui exposèrent l'état des choses. Jacob leur imputa ce qui s'était passé et il dit : "0 douleur que j'éprouve à cause de Joseph !" Or le chagrin de Jacob et les larmes qu'il répandait firent devenir ses yeux blancs. Ses fils lui dirent : "Penseras-tu toujours à Joseph, jusqu'à ce que ta tête blanchisse, que tu deviennes faible et que tu meurres!" Jacob leur répondit :" Ce n'est point à vous, c'est au Dieu que je dis ma douleur et je sais du Dieu très-haut ce que vous ne savez pas." En effet, Jacob savait que le songe dans lequel Joseph avait vu onze étoiles qui l'adoraient s'accomplirait, sans aucun doute, avec le temps.

 Après cela Jacob dit  : "O mes fils, allez en Egypte, cherchez à avoir des nouvelles de Joseph et de Benjamin et ne désespérez pas de la miséricorde du Dieu très-haut. Ils partirent alors pour l'Egypte, afin d'avoir des nouvelles de leurs frères. Or on rapporte qu'au moment de leur départ, il ne leur restait plus rien à manger. Ils étaient affamés et ils ne possédaient plus rien qu'ils pussent emporter pour acheter du blé. Ils réunirent quelques sous ,un peu de laine, du beurre et plusieurs autres choses, comme en ont les gens qui possèdent des brebis. lorsqu'ils se présentèrent devant Joseph, la faim leur causait de telles angoisses, qu'ils oublièrent ce qui concernait leurs frères, et dirent à Joseph : "O prince, la famine nous a frappés et nous affligée nous et nos enfants qui seront après nous , Nous avons apporté une somme, mais elle est peu considérable pour nous présenter devant toi. Donne-nous du blé et fais-nous l'aumône, car ce ne sera pas une vente, ce sera un don que tu nous feras et le Dieu  ne laissera pas cette action sans récompense."  Joseph comprit alors que la faim tourmentait son père, il ne put se contenir davantage et  jugea nécessaire de se faire connaître à ses frères.

Il leur dit :" Savez-vous ce que vous avez fait à Joseph et à son frère? Vous avez jeté Joseph dans un puits et pour Benjamin, vous l'avez séparé de son frère . Vous ne saviez pas que le Dieu avait mis Joseph dans la place qu'il occupe et qu'il lui avait donné la puissance et la grandeur ? " Il ajouta : "Je suis Joseph ! celui-ci est mon frère Benjamin.. Toute personne qui craint le Dieu très-haut et qui prend patience, le Dieu puissant et incomparable ne la laisse pas sans récompense." Les fils de Jacob eurent peur de Joseph et  dirent :

" Maintenant Joseph est devenu puissant : s'il veut nous faire mettre à mort, qui l'en empêchera?"  Alors ils lui demandèrent pardon et dirent :" Le Dieu très haut t'a choisi pour te placer au-dessus de nous et nous avons fait le mal à ton égard."  Joseph comprit que ses frères le craignaient ..il les rassura et dit :"  Ne craignez point car je ne vous rappellerai pas aujourd'hui les actions que vous avez faites : que le Dieu très-haut vous pardonne." Après cela Joseph demanda à ses frères des nouvelles de Jacob. Ils lui répondirent : "Lorsque nous retournâmes vers lui sans ramener ton frère Benjamin, la douleur le rendit aveugle." Joseph dit alors :" Portez ma chemise à mon père et passez-la-lui sur le visage afin qu'il sente mon odeur et qu'il recouvre la vue. Prenez ensuite tout ce que vous possédez : vos femmes , vos enfants et venez à moi."

             

Lorsque la caravane fut près de la demeure de Jacob, Juda l'ainée prit la chemise de Joseph , alla en avant et dit :" Le jour où on porta à notre père la chemise de Joseph pleine de sang, ce fut moi qui lui dis : Le loup a mangé Joseph. Maintenant aussi c'est moi qui apporte cette bonne nouvelle."  Or Juda passa la chemise de Joseph sur le visage de Jacob, qui recouvra la vue. C'est encore là un des miracles de Joseph, que le Dieu  montra aux frères de ce patriarche .. Jacob dit alors à ses fils :" Ne vous ai-je pas dit que je savais du Dieu

 des choses que vous ne saviez pas ? "Les fils de Jacob rougirent à cause de leur père et  dirent : " O notre père, demande à Dieu pardon pour nous car nous sommes des pécheurs". Jacob répondit : "Oui , je demanderai  pardon pour vous." Puis les fils de Jacob demandèrent pardon à Joseph et celui-ci leur répondit sur-le-champ :

« Qu'aucun reproche ne s'élève contre vous aujourd'hui..  Dieu vous pardonne car il est le plus miséricordieux de ceux qui « font miséricorde. » Lorsqu'ils arrivèrent auprès de Joseph, celui-ci, comme le rapporte dans le Coran le Dieu , plaça son père et sa mère avec lui sur un trône. Or la mère de Joseph était morte, mais la sœur de sa mère était vivante ( en effet une tante maternelle est une demi-mère ) Les parents de Joseph et ses onze frères baisèrent la tete devant lui comme il l'avait vu en songe. Joseph dit à son père : " O mon père, voilà l'explication du songe que j'ai eu autrefois !  Dieu l'a rendu véritable.. Il a fait le bien à mon égard, il m'a délivré de prison, il vous a amenés du désert pour vous faire entrer en Egypte et il nous à réunis à vous, après que le diable eut mal disposé le cœur de mes frères en ma faveur. Mon Dieu est bon et dans sa bonté il fait tout ce qu'il veut. Il est savant, le jugement lui appartient."

Or lorsque Joseph eut été reconnu juste dans les actions qu'il avait faites, lorsqu'il eut retrouvé son père et qu'il eut été délivré de ses peines, il dis cette invocation comme on le voit dans le Coran  : "O Seigneur, tu m'as donné la puissance dans ce monde et la science de l'interprétation des songes, tu es le créateur du ciel et de la terre, tu es mon Seigneur dans ce monde et dans l'autre , Accorde-moi de mourir en tant que fervant musulman "

 

Voici la fabuleuse histoire du prophète youssouf ..certainement la plus extraordinaire et doter d'une très belle fin ..

Présentation

  • : Le blog de seddouki.foued.over-blog.fr
  • Le blog de seddouki.foued.over-blog.fr
  • : seddouki foued Actualité
  • : Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. Article 19 Déclaration des droits de l'homme
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés