Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Comment réagiraient les musulmans d’Europe quand ils sauront que 90% de ce qu’ils consomment en guise de viandes dites “halal” est une pure tromperie, une vaste escroquerie dont sont aussi   victimes les populations d’autres pays arabes et/ou musulmans ?

De la dynamite dont aucune autorité vétérinaire, de contrôle ou autre, que ce soit aux Pays bas ,   en Espagne ou en France n’a conscience. Selon certains, ces dernières seraient des complices   passifs dont l’alimentation consommée par les musulmans est le dernier de leurs soucis.

 Amer et douloureux constat. Des millions de Musulmans  sont abusés et trompés jusqu’à l’os par de grands distributeurs (supermarchés...) qui leur vendent des viandes (bovine, ovine, volailles...) et des produits surgelés (steaks hachés, etc.) et par des fournisseurs Néerlandais et espagnols — ( qui soutiennent mordicus, en exhibant de faux certificats (fournis par des sociétés dites de contrôle complices), que les boeufs et moutons sont abattus selon le rite musulman mais qui  sont bel et bien tués en  usant de pistolets pneumatiques.

Ensuite les carcasses sont estampillées halal. Aucun scrupule, aucune retenue, aucun respect   ou considération non seulement pour le consommateur musulman mais aussi pour tous les consommateurs floués, car il faut savoir que la plupart des viandes prétendument et   abusivement déclarées “production de France” proviennent des abattoirs d’Espagne et des    Pays où le prix d’achat est beaucoup plus bas qu’en France.

 

Ce n’est pas seulement le profit, le gain et l’enrichissement qui sont à la base de la démarche frauduleuse et de  l’escroquerie à large échelle mais aussi la fourniture, indirectement, de l’argent sale à des  officines, à des partis politiques extrémistes, qui ont besoin de fric.

Dès que des investigations sérieuses seront effectuées pour découvrir “qui manipule ceux qui   brûlent les banlieues”, il ne faudrait pas s’étonner de savoir que l’argent qui est attribué aux

pyromanes a pour source les abattoirs.

D’abord des chiffres (fournis par le bureau de contrôle  Néerlandais Halal correct) : la consommation mondiale de viande halal ou dite halal dépasse les 150 milliards de dollars, celle du marché européen avoisine les 18 milliards de dollars.

En   France, 3 milliards d’euros de consommation pour environ 5 millions de musulmans.

Au Pays-bas où résident presque 1 million de musulmans, le chiffre de la consommation  excède le 1,5 milliard d’euros, (la moitié comparativement à la France où résident cinq fois  plus de musulmans. Il faut surtout préciser, pour bien saisir l’enjeu, qu’il s’agit surtout de  viandes destinées à l’exportation tant vers la France, essentiellement, que vers les pays arabes  et/ou musulmans perméables à souhait qui font ainsi ingurgiter à leurs populations des   produits non seulement illicites mais aussi dont ne voudraient ni les chiens ni les chats. Une supercherie. ..Une fraude qui n’épargne ni le consommateur ni le petit boucher du quartier d’àcôté. ..

Une super-tromperie planifiée, organisée et exécutée au nom de l’Islam. Comment ?

L’astuce est très simple. L’entreprise française qui produit, par exemple, des steaks hachés se   fournit en matière première, c’est-à-dire en viande, auprès d’un fournisseur Néerlandais ou   Espagnol (le coût d’achat est plus bas qu’en France). Mais comment faire pour certifier au   consommateur musulman d’Italie, de France, de Dubaï, ou d’Arabie Saoudite que cette viande   est halal (c’est-à-dire que l’animal est sacrifié par un musulman qui prononce le nom d’Allah   en orientant la bête en direction de la kaâba, en utilisant un couteau nettoyé et aiguisé pour   éviter la souffrance de l’animal, et en veillant aussi que cet animal soit sain, non porteur de   maladies). Comment agir pour user et abuser de la confiance du consommateur ? Très simple.   S’allier à un bureau de contrôle de viande halal. Et le tour est joué.

Une convention est établie. Ce bureau délivre une carte de sacrificateur à n’importe quel   individu qui se prétend musulman, lequel est recruté par le fournisseur (donc il se soumet à   ses desiderata). Ensuite, ce même bureau désigne un contrôleur qui devra se déplacer dans les   abattoirs du fournisseur (mais qui le fait très rarement sinon jamais)  et attribue des certificats de viande halal absolument vierges  cachés en très grande quantité chez le fournisseur. Une fois la marchandise prête à  l’exportation, le même fournisseur complète le certificat que le pseudo-sacrificateur signe et   transmet à l’industriel producteur de produits élaborés qui dispose ainsi de toutes les preuves  que la marchandise vendue dans les supermarchés est bel et bien halal.  

Souvent ,ce sont des bêtes abattues au pistolet pneumatique — donc des bêtes mortes — auxquelles on coupe la tête et ensuite les autres parties de la carcasse. Pratiques contraires aux préceptes de l’Islam et donc illicites.

Mais Brada (Entreprise Néerlandaise fournissant de faux produits halal) et ses complices industriels de la viande et distributeurs trouveront la parade en   s’alliant à d’autres complices que sont des pseudo-sociétés de contrôle de la viande halal qui   leur délivrent à gogo des certificats de halal moyennant ristourne. Il faut savoir qu’il ne s’agit  pas dans ce genre d’“affaires” de quelques centaines d’euros mais de millions d’euros comme  enjeu.

 De telles pratiques constituent un catalyseur à des réactions incontournables, si les   autorités des Pays-bas, de France, d’Espagne..., ne prennent pas le... boeuf par les cornes. Qui   ontrôle qui ? Quelle est l’origine de la viande vendue en France ou ailleurs ? Où va l’argent  du “halal” ?... Des questions sans réponses qui interpellent les services de contrôle, du fisc...

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de seddouki.foued.over-blog.fr
  • Le blog de seddouki.foued.over-blog.fr
  • : Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. Article 19 Déclaration des droits de l'homme
  • Contact

Recherche

Liens