Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 22:18

C’est l’histoire d’un homme qui se nomme Pierre Piolet, agriculteur à Mollégès dans les Bouches -du Rhône, auteur d’un livre sur les abus de la grande distribution « Les fruits de ma colère, plaidoyer pour un monde paysan qu’on assassine » parue chez Robert Laffont ..

Celui ci  dénonce l’arrogance et le chantage des grandes enseignes de distributions.

A l’origine, les directives de Bruxelles y sont bien pour quelque chose compte tenu de la libéralisation des échanges qui a obligé les producteurs à se réunir et à se regrouper au sein d’organisations professionnelles notamment contre les produits espagnols.

Cela dis pour se faire une clientèle les producteurs ont été obligés de casser les prix..

Résultat, les circuits se raccourcissent sans cesse.. (puisqu’ un agriculteur livre à une organisation professionnelle, une coopérative ou un commerçant expéditeur qui est en contact direct avec les grandes centrales d’achats.) On pourrais croire que cette déductions est simpliste et caricaturale car après tout un contrat lie deux parties et porte sur les prix , les quantités et les conditions de vente le tout étant encadré par les principes législatifs..mais la réalité est autre  , les grandes enseignes vont jusqu’ à refuser les camions de livraison sous des prétextes fallacieux et se permettent de prendre moins de marchandises sans être obligés de revoir les prix la hausse bien que les tarifs soient négociés en fonction des quantités achetés ..

Pour couronner cette méprise distributive , toute tentative de protestations se voit corrigé d’un embargo marchand avec pour objectif de rendre les fournisseurs plus dociles..

Cela ne fais aucun doute, la grande distribution se trouve aujourd’hui en situation d’oligopole.

 

Pierre piolet explique qu’un jour il fit une visite à la centrale d’achat de carrefour à Levallois Perret alors qu’il représentait sa société Vergers d’Europe. On lui demanda d’apporter ses bilans et lorsqu’ ils furent constatés qu’il a avais fait un bénéfice, l’année précédente, ils lui rappelèrent qu’ils représentaient 45 % de son chiffre d’affaires et que par conséquent il fallait penser à revoir ses prix pour garder son marché. Une espèce de rétrocession des gains en quelque sorte... Jolie chantage marchand…

S’y ajoute un cahier des charges toujours plus contraignants , des producteurs se voyant obligés de livrer des fruits en barquettes de six, ou quatre et faire office de chef de rayons les jours de promotion, animer les étals de produits divers sans aucune rémunération, ou se voir réclamer pour les promotions des efforts tarifaires qui ne sont presque jamais répercutés en magasin…

 

Le grand classique de cette mainmise commercial se nomme « l’anniversaire »qui donne lieu à des prix cassées..dans ce cas , en prenant l’exemple de la pomme , les acheteurs exigent de payer 2 kilos au prix d’un, puisque tous doivent participer à l’effort de promotion censé attirer une clientèle supplémentaire .

Résultat , ils vendent à perte ...surtout que les magasins écoulent délibérément le reste des pommes au prix normal sans prévenir les agriculteurs.

Pierre piolet rappelle la combine des fruits étrangers et notamment espagnols dans les rayons : les fruits espagnols sont écoulés en magasin sous l’étiquette de produits français bien que cela n’établisse aucune baisse de prix.

Cette omerta logistique fait peur à tout le monde des producteurs agricoles et établis énorme un climat de terreur industriel.

 

 

Voici pour conclure l’exemple du parcours de la pomme :

 

Pour vivre un agriculteur dois vendre un kilo de pommes à 0.40 Euros environs ..

 Si l’on ajoute les frais de conditionnement (0.45 Euros ) et de transport (0.007  Euros) on atteint à peine 1 Euros le prix d’achat pour l’enseigne de grande distribution.

Si l’enseigne de grande distribution applique sa marge moyenne de 30 % de bénéfice (ce qui est très confortable ) le consommateur paiera un kilo de pommes 1.30 Euros  plus la TVA sur les transports et la marchandise ce qui reviens environ a un prix de 1.40 Euros … on s’aperçois après réflexion qu’en payant les producteurs agricoles à leurs juste prix, il est possible de diviser par deux les prix proposés aux consommateurs ….

Partager cet article

Repost 0
Published by General du Pommeau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de seddouki.foued.over-blog.fr
  • Le blog de seddouki.foued.over-blog.fr
  • : Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. Article 19 Déclaration des droits de l'homme
  • Contact

Recherche

Liens