Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 18:11

Le mot da'wah signifie en arabe à la fois la prédication , la prière ,l'appel, l'invocation, de meme qu'en bout de chaine et comme conséquence de ses sens premiers , conversion et retour à dieu ..

 

C'est une méthode d'invocation divine connu et pratiqué des seuls savants versés dans la science ésotérique livrant tous les secrets de la création à celui qui dans son chemin vers dieu ,en pénètrerait les arcanes ..

 

La da'wah dresse donc la liste de toutes les correspondances qui unissent ces lettres et les chiffres qui leurs sont propre aux attributs de divinité,  aux chiffres de ces attributs ,aux quatre éléments , aux douze signe du zodiaque ,aux sept planètes et aux vingt huit génies de l'islam ainsi qu'aux vingt huit principaux anges de la hiérarchie célèste ..un parfum particulier est donc attribué  a chacune de ces lettres (Aloes , Camphre , Sucre , Miel , Musc etc.)

 

Pour bien comprendre ce système de corresondance,il faut noter que le chiffre de la lettre n'est pas celui de l'attribut de dieu et que si les planètes et les eléments s'affectent par répétition des memes séries (7 fois 4 éléments : Feu-Air-Eau-Terre et 4 fois 7 planètes :Saturne , Jupiter,Mars,Soleil,Vénus,Mercure,La lune, tous toujours dans le meme ordre ) les signes du zodiaque se présentent en ordre dispersés, repétés chacun deux fois , sauf le belier et la balance qui apparaissent 3 fois et les poissons 4 fois (28 est en effet egal à 2 * 12 + 4).. voici un petit exemple : la première lettre de  'alphabet arabe l'Alif (équivalent à l'aleph hébreux et l'alpha grec) est affecté du chiffre 1 , elle désigne le premier nom de dieu , Allah , dont le chiffre est lui meme de soixante -six et elle emporte avec elle le feu , le signe du belier , la planète saturne , tandis qu 'elle renvoie au génie (djinn) du nom de "Qayush" et à l 'ange "Israfil" et que son parfum est l 'Aloès noir....

 

Cette synthèse affirme que les lettres dans la langue arabe , forment par leur jeu, leurs associations , leurs correspondances , "le grand livre du monde" et que les lettres des differents alphabets ont donc aquis des valeurs symbolique propre dont les considérations ont pris la voie du spirituel .

 

C'est par exemple dans la langue grec des communautés chretiennes d'Asie mineur qu'est né cet usage  d'ou il serait passé par la cabbale hébraique (art de gématrie) et dans les sciences des lettres ( Simya et Abjad) , puis à l'arithmologie mystique ou "jafr" qui intègre le mot gématrie ..

 

C'est ainsi que d'une facon général,chaque lettre recois un nombre qui lui est propre cependant que l'on distingue soigneusement les consonnes et les voyelles qui sont chargés d'une valeur spirituelle spécial .

 

 

La da'wah relaté plus haut est donc aller bien plus loin etablissant un vaste réseau de relations entre lettres ,nombres , signes du zodiaque et planètes de l'astrologie jusqu'à l'obtention des secrets les plus hauts auxquelles , seul quelques rares initiés peuvent avoir accès ..

 

Dans la civilisation arabe à l 'alphabet à 28 lettres, chacune des lettres serait dit on ,en relation avec une maison de la lune dont on sait que le mois compte 28 jours et dont le symbolisme irrigue l'islam ..

 

C'est de cette signification astrale renforcé par le symbolisme zodicale que serait issue l 'écriture equatoriale ...certaines lettres comme le "Noun" qui renvoie à la renaissance ou la première lettre "Alif" (qui pour etre réputé avoir mis du temps à se courber devant le seigneur est le signe d 'Iblis ..)par analogie, cinq lettres sont dites sacrées (le Dal , le Zal, le Ra,le Zine, le Ouaou,respectivement et dans l'ordre 9 ,10 ,11,12,et 28 ème lettres de l'alphabet arabe parce qu'elle ne peuvent etre accolés à l'Alif et sont donc pures de toute contamination possible )

 

Il faut enfin faire un sort a part à certaines lettres que l'on trouve isolé au debut de certaines sourates du coran , au dela des vertus de talismans (pratique désavoué et fortement deconseillé par les traditionnistes de meme que la science des nombres encore largement pratiqué aujourd'hui )il semblerait que celles ci font appels à des etres divins et que, selon l'interpretation qu'en donne Ibn sina (dit Avicenne 980-1037) dans son "Risala nayruzia" qui traite de  l'alphabet philosphique , elles peuvent etre comprise qu'a l'interieur de la révélation dont elles font parties et l'on doit y voir les signes de classes de conceptes ainsi epellés au prophète en reve (voir l'auteur Massignon 'la philophie orientale d 'Ibn sina et son alphabet philophique')

 

 

Au total,c 'est bien en tout premier lieu la correspondance profonde entre lettre et nombre qui structure tout cet ensemble et , comme l 'a ecrit Al Buni , qui fut célèbre en matière d'ésoterisme(vers la fin du 12 ème début 13 ème siècle) :

"Les secrets des lettres sont dans les nombres et les épiphanies des nombres sont la realité d'en haut qui appartiennent aux entités spirituelle ; les lettres appartiennent au cercle des realités materielles et du devenir.. " 

 

Après on peut y croire ou non bien entendu ..

Published by *******
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 06:52

Dans le film 'Terminator' (pour les cinéphiles), Arnold Swarzenegger déchire à un moment sa peau d'androïde pour réparer ses circuits endommagés...

 

Eh bien à en croire des travaux menés à l'université d'Harvard cette prouesse ne relève plus de la science-fiction mais se réalisera très bientoot..

 

Des chercheurs sont en effet arrivés à développer des cellules de vaisseaux sanguins humains...sur un circuit électronique.

 

Leurs recettes s'inspire du cytosquelette : un réseau filamenteux sur lequel vient se fixer habituellement les éléments d'une cellule ...

 

Ainsi ont il utilisés , en guise de câbles , des nanofils de silicium organique "tricotés" à la manière d'un filet de peche et sur lequels ont ils ensuite greffé des nano-électrodes en silicium...enduite de collagène cette nasse spongieuse s'est alors avérée un redoutable piège à cellules : une fois déposées sur ce "cytosquelette électronique", les cellules prélevées sur des vaisseaux sanguins ont proliféré jusqu'à former un capillaire de plus de 1 cm de long...

 

C'est d'autant plus incroyable que grace aux nano-électrodes disséminées dans ces entrelacs de nanofils, les chercheurs ont même reussi à surveiller l'acidité du sang dans les cellules .

 

L'un des chercheurs du nom de Bozhi thian explique : (..)"dans un premier temps notre procédé pourrait servir à tester les effets de nouveaux médicaments sur des tissus "(..) ..avant sans doute d'ouvrir de nouvelles pistes vers la mise aux points d'implants bioniques ....

Published by *******
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 04:21

Voici des points de vue et des paroles d'hommes historiquement très connu au sujet de la religion musulmane ,toutes ces paroles ont été exprimés par écrits , souvent dans des livres et des lettres (référencés cf)

VOLTAIRE (1694-1778)  Ecrivain et philosophe francais

voltaire

 

Au départ, Voltaire était très hostile à l’islam.

La pièce théâtrale « Mahomet, ou le fanatisme » composée en 1742, était considérée comme le parfait exemple pour dépeindre le personnage du Prophète Mohammed « Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque. »

(Recueil des Lettres de Voltaire (1739-41)..)

Mais au fur et à mesure, Voltaire va faire ses recherches personnelles et délaisser les vieux ouvrages sur les musulmans que propageaient l’église.

 

Voltaire se détache des sources héritées du Moyen Âge et sa perspective change radicalement. C’est en travaillant en véritable historien, sur son Charles XII, que Voltaire forgea ses idées sur le monde musulman et plus particulièrement sur les Ottomans.

 

 L’évolution de Voltaire sur l’islam arrive à son point culminant avec l’Examen important de milord Bolingbroke, ou le tombeau du fanatisme, intégré au Recueil nécessaire, en 1766.

 

Dans cet écrit, il fustige sévèrement le christianisme et fait l’éloge du Prophète Mohammed qui établit un culte qui « était sans doute, plus sensé que le christianisme».

 

Voltaire accuse et attaque le christianisme qu’il considère comme « la plus ridicule, la plus absurde et la plus sanglante religion qui ait jamais infecté le monde. » (Lettre à Frédéric II, roi de Prusse, datée du 5 janvier 1767).

 

Par contraste, il vante la doctrine musulmane pour sa grande simplicité : « Il n’y a qu’un Dieu et Mahomet est son prophète. »

« Chanoines, moines, curés même, dit Voltaire, si on vous imposait la loi de ne manger ni boire depuis quatre heures du matin jusqu’à dix heures du soir, pendant le mois de juillet, lorsque le carême arriverait dans ce temps ; si on vous défendait de jouer à aucun jeu de hasard sous peine de damnation ; si le vin vous était interdit sous la même peine ; s’il vous fallait faire un pèlerinage dans des déserts brûlants ; s’il vous était enjoint de donner au moins deux et demi pour cent de votre revenu aux pauvres ; si, accoutumés à jouir de dix-huit femmes, on vous en retranchait tout d’un coup quatorze ; en bonne foi, oseriez-vous appeler cette religion sensuelle ? »    

 

et la fin de son article est une leçon qui déteste et rejette la caricature : « Il faut combattre sans cesse. Quand on a détruit une erreur, il se trouve toujours quelqu’un qui la ressuscite.» (dictionnaire philosophique 1764)

La dernière phase de Voltaire sur l’islam se situe entre 1768 et 1772.

 

Il revient sur certaines de ses positions intransigeantes concernant le christianisme, sans renoncer à ses convictions dans l’enseignement de l’islam :

« Sa religion est sage, sévère, chaste et humaine : sage puisqu’elle ne tombe pas dans la démence de donner à Dieu des associés, et qu’elle n’a point de mystère ; sévère puisqu’elle défend les jeux de hasard, le vin et les liqueurs fortes, et qu’elle ordonne la prière cinq fois par jour ; chaste, puisqu’elle réduit à quatre femmes ce nombre prodigieux d’épouses qui partageaient le lit de tous les princes de l’Orient ; humaine, puisqu’elle nous ordonne l’aumône, bien plus rigoureusement que le voyage de La Mecque. Ajoutez à tous ces caractères de vérité, la tolérance. »

 

Depuis 1742, date à laquelle Voltaire a présenté sa pièce de théâtre « Mahomet » à la Comédie française, le chemin parcouru est long. Ce jour-là, il attaquait « le fondateur de l’islam » pour montrer comment les religions ont été établies.

 

Puis vingt-huit années plus tard, en 1770, il le défend pour soutenir que « d’autres peuples pouvaient penser mieux que les habitants de ce petit tas de boue que nous appelons Europe ».

 

« Il n’y a point de religion dans laquelle on n’ait recommandé l’aumône. La mahométane est la seule qui en ait fait un précepte légal, positif, indispensable. L’Alcoran [le Coran] ordonne de donner deux et demi pour cent de son revenu, soit en argent, soit en denrées.

 

La prohibition de tous les jeux de hasard est peut-être la seule loi dont on ne peut trouver d’exemple dans aucune religion. Toutes ces lois qui, à la polygamie près, sont si austères, et sa doctrine qui est si simple, attirèrent bientôt à la religion, le respect et la confiance.

 

Le dogme surtout de l’unité d’un Dieu présenté sans mystère, et proportionné à l’intelligence humaine, rangea sous sa loi une foule de nations et, jusqu’à des nègres dans l’Afrique, et à des insulaires dans l’Océan indien.

Le peu que je viens de dire dément bien tout ce que nos historiens, nos déclamateurs et nos préjugés nous disent : mais la vérité doit les combattre.»

-(-Voltaire essaie sur les moeurs in faruk bilici---.)

 

Le plus grand changement que l’opinion ait produit sur notre globe fut l’établissement de la religion de Mahomet. Ses musulmans, en moins d’un siècle, conquirent un empire plus vaste que l’empire romain.

 

Cette révolution, si grande pour nous, n’est, à la vérité, que comme un atome qui a changé de place dans l’immensité des choses, et dans le nombre innombrable de mondes qui remplissent l’espace; mais c’est au moins un événement qu’on doit regarder comme une des roues de la machine de l’univers, et comme un effet nécessaire des lois éternelles et immuables: car peut-il arriver quelque chose qui n’ait été déterminé par le Maître de toutes choses? Rien n’est que ce qui doit être.

 

Remarque pour servir de supplément à l'Essais sur les Mœurs » (1763), dans Oeuvres complètes de Voltaire, Voltaire, éd. Moland, 1875, t. 24, chap. IX-De Mahomet, p. 588

 

Ce fut certainement un très grand homme, et qui forma de grands hommes. Il fallait qu’il fût martyr ou conquérant, il n’y avait pas de milieu. Il vainquit toujours, et toutes ses victoires furent remportées par le petit nombre sur le grand. Conquérant, législateur, monarque et pontife, il joua le plus grand rôle qu’on puisse jouer sur la terre aux yeux du commun des hommes.

 

(« Remarque pour servir de supplément à l'Essais sur les Mœurs » (1763), dans Oeuvres complètes de Voltaire)

  J’ai dit qu’on reconnut Mahomet pour un grand homme; rien n’est plus impie, dites-vous. Je vous répondrai que ce n’est pas ma faute si ce petit homme a changé la face d’une partie du monde, s’il a gagné des batailles contre des armées dix fois plus nombreuses que les siennes, s’il a fait trembler l’empire romain, s’il a donné les premiers coups à ce colosse que ses successeurs ont écrasé, et s’il a été législateur de l’Asie, de l’Afrique, et d’une partie de l’Europe.

(Voltaire a composé cette lettre en 1760 en réponse à la "Critique de l’Histoire universelle de M. de Voltaire, au sujet de Mahomet et du mahométisme")

  

 Napoléon Bonaparte (1769-1821) Empereur de France

 

Napoleon.jpg

 

Sur les 3 religions monothéistes :

 

Judaisme : "Moïse a reçu de Dieu, un message pour guider les hébreux sur le droit chemin. Mais conséquemment, ces derniers ont gardé pour eux-seuls les merveilleux enseignements de Moïse (p). Ils ont détourné ce message pour le confiner à “une race d’élus de Dieu”, au lieu d’en faire profiter le monde."

 

Christianisme : Puis vint Jésus. Jésus a souligné une belle vérité sur Dieu. Il a dit que Dieu est Unique et que vous devez l’aimer de tout votre cœur, et aimer votre voisin comme vous même. Mais, après la mort de Jésus, un groupe de politiciens, de Rome, a vu dans cette religion, une possibilité de contrôler une masse importante de gens. Ils ont donc élevé Jésus au rang de Dieu, et partie de Dieu Lui-même. Ils ont ensuite donné à Dieu des partenaires. Ils étaient maintenant trois en un.

 

Islam : -Puis enfin, à un certain moment de l’histoire, apparut un homme appelé “Mohamed”.Et cet homme a dit la même chose que Moïse, Jésus, et tous les autres prophètes : il n’y a qu’Un Dieu.

C’était le message de l’Islam. L’Islam est la vraie religion. Plus les gens liront et deviendront intelligent, plus ils se familiariseront avec la logique et le raisonnement. Ils abandonneront les idoles, ou les rituels qui supportent le polythéisme, et ils reconnaîtront qu’il n’y a qu’Un Dieu.

 Et par conséquent, j’espère que le moment ne tardera pas où l’Islam prédominera le monde, car il prédominera le monde. Napoléon Bonaparte a déclaré qu'il était musulman : “L’Islam attaque spécialement les idolâtres; il n’y a point d’autre dieu que Dieu, et Mahomet est son Prophète; voilà le fondement de la religion musulmane; c’était le point le plus essentiel: consacrer la grande vérité annoncée par Moïse et confirmée par Issa Jésus. (...)

Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et Mahomet est son Prophète. (...) Je suis, moi, musulman unitaire et (que) je glorifie le Prophète. (...) J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes de l’Alcoran (Islam - nda), qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes.”

 (Source : Correspondance de Napoléon, Journal de Sainte Hélène )

 

  

Goethe (1749-1835) Poete , romancier , scientifique allemand

 

 Goethe.jpg

 

Aussi souvent que nous le lisons (le Coran), au départ et à chaque fois, il nous repousse. Mais soudain il séduit, étonne et finit par forcer notre révérence. Son style, en harmonie avec son contenu et son objectif, est sévère, grandiose, terrible, à jamais sublime. Ainsi ce livre continuera d'exercer une forte influence sur les temps à venir. (Goethe, 1819, West-Oestlicher Divan, dans Dictionary of Islam (1885), paru chez Laurier Books Ltd, 1996, p. 526, Thomas Patrick Hughes).

C'est dans l'Islam que je trouve le mieux exprimées mes propres idées. ( Goethe, 20 septembre 1820, Lettre à Zelter, dans Goethe et l'Islam, paru dans Studia Islamica, No. 33 (1971), p. 151, G.-H. Bousquet.)

 

Gandhi (1869-1948) Dirigeant politique , guide spirituel

 

 gandhi.jpg

 

« Je suis désormais plus que jamais convaincu que ce n’était pas l’épée qui créait une place pour l’Islam dans le cœur de ceux qui cherchaient une direction à leur vie. C’était cette grande humilité, cet altruisme du prophète, l’égard scrupuleux envers ses engagements, sa dévotion intense à ses amis et adeptes, son intrépidité, son courage, sa confiance absolue en Dieu et en sa propre mission. »

   

 

VICTOR HUGO (1802-1885) Ecrivain, poeete et homme politique francais

 

 Victor_hugo.jpg

 

Extrait de "La Légende des siècles" Première serie , III "L’Islam: L’An neuf de l’Hégire " ( au sujet du prophète muhammad)

 << Comme s'il pressentait que son heure était proche, Grave, il ne faisait plus à personne un reproche ; Il marchait en rendant aux passants leur salut ; On le voyait vieillir chaque jour, quoiqu'il eût À peine vingt poils blancs à sa barbe encor noire ; Il s'arrêtait parfois pour voir les chameaux boire, Se souvenant du temps qu'il était chamelier.

Il semblait avoir vu l'Éden, l'âge d'amour, Les temps antérieurs, l'ère immémoriale. Il avait le front haut, la joue impériale, Le sourcil chauve, l'œil profond et diligent, Le cou pareil au col d'une amphore d'argent, L'air d'un Noé qui sait le secret du déluge. Si des hommes venaient le consulter, ce juge Laissant l'un affirmer, l'autre rire et nier, Écoutait en silence et parlait le dernier.

 

Sa bouche était toujours en train d'une prière ; Il mangeait peu, serrant sur son ventre une pierre ; Il s'occupait lui-même à traire ses brebis ; il s'asseyait à terre et cousait ses habits. Il jeûnait plus longtemps qu'autrui les jours de jeûne, Quoiqu'il perdît sa force et qu'il ne fût plus jeune.

À soixante-trois ans, une fièvre le prit. Il relut le Koran de sa main même écrit, Puis il remit au fils de Séid la bannière, En lui disant : « Je touche à mon aube dernière, Il n'est pas d'autre Dieu que Dieu. Combats pour lui. » Et son œil, voilé d'ombre, avait ce morne ennui D'un vieux aigle forcé d'abandonner son aire. Il vint à la mosquée à son heure ordinaire, Appuyé sur Ali, le peuple le suivant ; Et l'étendard sacré se déployait au vent. Là, pâle, il s'écria, se tournant vers la foule : « Peuple, le jour s'éteint, l'homme passe et s'écoule ; La poussière et la nuit, c'est nous.

 

Dieu seul est grand. Peuple, je suis l'aveugle et je suis l'ignorant. Sans Dieu je serais vil plus que la bête immonde. » Un scheik lui dit :« Ô chef des vrais croyants ! le monde, Sitôt qu'il t'entendit, en ta parole crut ; Le jour où tu naquis une étoile apparut, Et trois tours du palais de Chosroès tombèrent. »    

Lui, reprit : « Sur ma mort les anges délibèrent ; L'heure arrive. Écoutez. Si j'ai de l'un de vous Mal parlé, qu'il se lève, ô peuple, et devant tous Qu'il m'insulte et m'outrage avant que je m'échappe ; Si j'ai frappé quelqu'un, que celui-là me frappe. » Et, tranquille, il tendit aux passants son bâton. Une vieille, tondant la laine d'un mouton, Assise sur un seuil, lui cria : « Dieu t'assiste ! »

Il semblait regarder quelque vision triste, Et songeait ; tout à coup, pensif, il dit : « Voilà, Vous tous : je suis un mot dans la bouche d'Allah ; Je suis cendre comme homme et feu comme prophète. J'ai complété d'Issa la lumière imparfaite. Je suis la force, enfants ; Jésus fut la douceur.

Le soleil a toujours l'aube pour précurseur. Jésus m'a précédé, mais il n'est pas la Cause. Il est né d'une vierge aspirant une rose.

Mais les hommes surtout ont fait saigner ma vie ; Ils ont jeté sur moi leur haine et leur envie, Et, comme je sentais en moi la vérité, Je les ai combattus, mais sans être irrité ; Et, pendant le combat, je criais : « Laissez faire !» Je suis seul, nu, sanglant, blessé ; je le préfère.

Qu'ils frappent sur moi tous ! que tout leur soit permis ! Quand même, se ruant sur moi, mes ennemis» Auraient, pour m'attaquer dans cette voie étroite, Le soleil à leur gauche et la lune à leur droite, Ils ne me feraient point reculer ! C'est ainsi Qu'après avoir lutté quarante ans, me voici Arrivé sur le bord de la tombe profonde, Et j'ai devant moi Dieu, derrière moi le monde.

 

Quant à vous qui m'avez dans l'épreuve suivi, Comme les Grecs Hermès et les Hébreux Lévi, Vous avez bien souffert, mais vous verrez l'aurore. Après la froide nuit, vous verrez l'aube éclore ; Peuple, n'en doutez pas ; celui qui prodigua Les lions aux ravins du Jebel Kronnega, Les perles à la mer et les astres à l'ombre, Peut bien donner un peu de joie à l'homme sombre. »

Il ajouta : « Croyez, veillez ; courbez le front. Ceux qui ne sont ni bons ni mauvais resteront Sur le mur qui sépare Éden d'avec l'abîme, Étant trop noirs pour Dieu, mais trop blancs pour le crime ;

Presque personne n'est assez pur de péchés Pour ne pas mériter un châtiment ; tâchez, En priant, que vos corps touchent partout la terre ; L'enfer ne brûlera dans son fatal mystère Que ce qui n'aura point touché la cendre, et Dieu À qui baise la terre obscure, ouvre un ciel bleu ; Soyez hospitaliers ; soyez saints ; soyez justes ;

Là-haut sont les fruits purs dans les arbres augustes ; Les chevaux sellés d'or, et, pour fuir aux sept cieux, Les chars vivants ayant des foudres pour essieux ; Chaque houri, sereine, incorruptible, heureuse, Habite un pavillon fait d'une perle creuse ; Le Gehennam attend les réprouvés ; malheur ! Ils auront des souliers de feu dont la chaleur Fera bouillir leur tête ainsi qu'une chaudière. La face des élus sera charmante et fière. »

Il s'arrêta, donnant audience à l'esprit. Puis, poursuivant sa marche à pas lents, il reprit : « Ô vivants ! je répète à tous que voici l'heure Où je vais me cacher dans une autre demeure ; Donc, hâtez-vous. Il faut, le moment est venu, Que je sois dénoncé par ceux qui m'ont connu, Et que, si j'ai des torts, on me crache au visage. »

La foule s'écartait muette à son passage. Il se lava la barbe au puits d'Aboulféia. Un homme réclama trois drachmes, qu'il paya, Disant : « Mieux vaut payer ici que dans la tombe. » L'œil du peuple était doux comme un œil de colombe En regardant cet homme auguste, son appui ; Tous pleuraient ; quand, plus tard, il fut rentré chez lui, Beaucoup restèrent là sans fermer la paupière, Et passèrent la nuit couchés sur une pierre.

 

Le lendemain matin, voyant l'aube arriver : « Aboubèkre, dit-il, je ne puis me lever, Tu vas prendre le livre et faire la prière. » Et sa femme Aïscha se tenait en arrière ; Il écoutait pendant qu'Aboubèkre lisait, Et souvent à voix basse achevait le verset ; Et l'on pleurait pendant qu'il priait de la sorte.

Et l'ange de la mort vers le soir à la porte Apparut, demandant qu'on lui permît d'entrer. « Qu'il entre. » On vit alors son regard s'éclairer De la même clarté qu'au jour de sa naissance ; Et l'ange lui dit : « Dieu désire ta présence. — Bien, » dit-il. Un frisson sur ses tempes courut, Un souffle ouvrit sa lèvre, et Mahomet mourut... >> 

   

MONTESQIEU ( 1689-1755) Moraliste , penseur , philosophe et ecrivain politique francais des lumieres

 

 montesquieu.jpg

 

Extrait de " LETTRE Persane XXXIX ". HAGI IBBI AU JUIF BEN JOSUE, PROSELYTE MAHOMETAN. A Smyrne:

Il me semble, Ben Josué, qu'il y a toujours des signes éclatants qui préparent à la naissance des hommes extraordinaires; comme si la nature souffrait une espèce de crise, et que la puissance céleste ne produisît qu'avec effort. Il n'y a rien de si merveilleux que la naissance de Mahomet.

Dieu, qui par les décrets de sa providence avait résolu dès le commencement d'envoyer aux hommes ce grand prophète pour enchaîner Satan, créa une lumière deux mille ans avant Adam, qui, passant d'élu en élu, d'ancêtre en ancêtre de Mahomet, parvint enfin jusques à lui comme un témoignage authentique qu'il était descendu des patriarches.

Ce fut aussi à cause de ce même prophète que Dieu ne voulut pas qu'aucun enfant fût conçu, que la nature de la femme ne cessât d'être immonde, et que le membre viril ne fût livré à la circoncision.

Il vint au monde circoncis, et la joie parut sur son visage dès sa naissance; la terre trembla trois fois, comme si elle eût enfanté elle-même; toutes les idoles se prosternèrent; les trônes des rois furent renversés; Lucifer fut jeté au fond de la mer; et ce ne fut qu'après avoir nagé pendant quarante jours qu'il sortit de l'abîme, et s'enfuit sur le mont Cabès, d'où, avec une voix terrible, il appela les anges.

  Cette nuit, Dieu posa un terme entre l'homme et la femme, qu'aucun d'eux ne pût passer.

L'art des magiciens et nécromants se trouva sans vertu. On entendit une voix du ciel qui disait ces paroles: J'ai envoyé au monde mon ami fidèle. Selon le témoignage d'Isben Aben, historien arabe, les générations des oiseaux, des nuées, des vents, et tous les escadrons des anges, se réunirent pour élever cet enfant, et se disputèrent cet avantage.

Les oiseaux disaient dans leurs gazouillements qu'il était plus commode qu'ils l'élevassent, parce qu'ils pouvaient plus facilement rassembler plusieurs fruits de divers lieux. Les vents murmuraient, et disaient: C'est plutôt à nous, parce que nous pouvons lui apporter de tous les endroits les odeurs les plus agréables.

 

Non, non, disaient les nuées, non; c'est à nos soins qu'il sera confié, parce que nous lui ferons part à tous les instants de la fraîcheur des eaux. Là-dessus les anges indignés s'écriaient: Que nous restera-t-il donc à faire? Mais une voix du ciel fut entendue, qui termina toutes les disputes: Il ne sera point ôté d'entre les mains des mortels, parce que heureuses les mamelles qui l'allaiteront, et les mains qui le toucheront, et la maison qu'il habitera, et le lit où il reposera.

Après tant de témoignages si éclatants, mon cher Josué, il faut avoir un coeur de pierre pour ne pas croire sa sainte loi. Que pouvait faire davantage le ciel pour autoriser sa mission divine, à moins que de renverser la nature, et de faire périr les hommes mêmes qu'il voulait convaincre?

(A Paris, le 20 de la lune de Rhégeb, 1713.)

   

Alphonse De LAMARTINE  ( 1790-1869) Poete , ecrivain , historien et homme politique francais

 

alphonse_de_lamartine.jpg

 

« Jamais un homme ne se proposa, volontairement ou involontairement, un but plus sublime, puisque ce but était surhumain : Saper les superstitions interposées entre la créature et le Créateur, rendre Dieu à l'homme et l'homme à Dieu, restaurer l'idée rationnelle et sainte de la divinité dans ce chaos de dieux matériels et défigurés de l'idolâtrie...

Jamais homme n'accomplit en moins de temps une si immense et durable révolution dans le monde… » « Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l'immensité du résultat sont les trois mesures du génie de l'homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l'histoire moderne à Mahomet ?

Les plus fameux n'ont remués que des armes, des lois, des empires; ils n'ont fondé, quand ils ont fondés quelque chose, que des puissances matérielles, écroulées souvent avant eux.

Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d'hommes sur un tiers du globe habité ; mais il a remué, de plus, des idées, des croyances, des âmes.

Il a fondé sur un Livre, dont chaque lettre est devenue une loi, une nationalité spirituelle qui englobe des peuples de toutes les langues et de toutes les races, et il a imprimé, pour caractère indélébile de cette nationalité musulmane, la haine des faux dieux et la passion du Dieu un et immatériel...

Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d'idées, restaurateur de dogmes rationnels, d'un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d'un empire spirituel, voilà Mahomet.

 

 À toutes les échelles où l'on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ? » « Il a fondé une nationalité spirituelle (...), la haine des faux dieux, et la passion du Dieu un et immatériel. Ce patriotisme vengeur des profanations du ciel fut la vertu des enfants de Mahomet (les musulmans); la conquête du tiers de la terre à son dogme fut son miracle, ou plutôt ce ne fut pas le miracle d’un homme, ce fut celui de la raison.

L’idée de l’unité de Dieu, proclamée dans la lassitude des théogonies fabuleuses, avait en elle-même une telle vertu, qu’en faisant explosion sur ses lèvres elle incendia tous les vieux temples des idoles et alluma de ses lueurs un tiers du monde. » (« Histoire de la Turquie » 1er Tome).

 

   

Jean Paul II (1920-2005) Pape catholique

 

 Jp2.jpg

 

   " Les Arabes du Machreq et du Maghreb, et plus généralement les Musulmans, ont une longue tradition d’étude et de savoir : littéraire, scientifique, philosophique. Vous êtes les héritiers de cette tradition, vous devez étudier pour apprendre à connaître ce monde que Dieu nous a donné, le comprendre, en découvrir le sens, avec le goût et le respect de la vérité, et pour apprendre à connaître les peuples et les hommes créés et aimés par Dieu, pour vous préparer à mieux les servir.

  La foi en Dieu Créateur et miséricordieux rapproche Chrétiens et Musulmans Bien plus, la recherche de la vérité vous conduira, au delà des valeurs intellectuelles, jusqu’à la dimension spirituelle de la vie intérieure.

L’homme est un être spirituel. Nous, croyants, nous savons que nous ne vivons pas dans un monde fermé. Nous croyons en Dieu. Nous sommes des adorateurs de Dieu. Nous sommes des chercheurs de Dieu.

L’Eglise catholique regarde avec respect et reconnaît la qualité de votre démarche religieuse, la richesse de votre tradition spirituelle.

Nous aussi, Chrétiens, nous sommes fiers de notre tradition religieuse. Je crois que nous, Chrétiens et Musulmans, nous devons reconnaître avec joie les valeurs religieuses que nous avons en commun et en rendre grâce à Dieu: - les uns et les autres, nous croyons en Dieu, le Dieu unique, qui est toute Justice et toute Miséricorde ; - nous croyons à l’importance de la prière, du jeûne et de l’aumône, de la pénitence et du pardon ; - nous croyons que Dieu nous sera un Juge miséricordieux à la fin des temps et nous espérons qu’après la résurrection, Il sera satisfait de nous et que nous serons satisfaits de Lui. Mais la loyauté exige de reconnaître qu'il y a des divergences importantes entre foi catolique et musulmane .

La loyauté exige aussi que nous reconnaissions et respections nos différences. La plus fondamentale est évidemment le regard que nous portons sur la personne et l’œuvre de Jésus de Nazareth.

Vous savez que pour les Chrétiens, ce Jésus les fait entrer dans une connaissance intime du mystère de Dieu et dans une communion filiale à ses dons, si bien qu’ils le reconnaissent et proclament Seigneur et Sauveur.

Ce sont là des différences importantes, que nous pouvons accepter avec humilité et respect, dans la tolérance mutuelle ; il y a là un mystère sur lequel Dieu nous éclairera un jour, j’en suis certain.

Nous avons à nous respecter, et à nous stimuler les uns et les autres dans les œuvres de bien sur le chemin de Dieu Chrétiens et Musulmans, nous nous sommes généralement mal compris, et quelquefois, dans le passé, nous nous sommes opposés et même épuisés en polémiques et en guerres.

Je crois que Dieu nous invite, aujourd’hui, à changer nos vieilles habitudes. Nous avons à nous respecter, et aussi à nous stimuler les uns et les autres dans les œuvres de bien sur le chemin de Dieu.."

(Discours de Casablanca le 19 Aout 1985)

 

 

   

Friedrcih Nietsche (1844 - 1900) Philosophe et un philologue prussien

Friedrich Nietzsche

     "Le christianisme nous a frustrés de la moisson de la culture antique, et, plus tard, il nous a encore frustrés de celle de la culture islamique. La merveilleuse civilisation maure d’Espagne, au fond plus proche de nous, parlant plus à nos sens et à notre goût que Rome et la Grèce, a été foulée aux pieds (et je préfère ne pas penser par quels pieds!)

- Pourquoi?

 

Parce qu’elle devait le jour à des instincts aristocratiques, à des instincts virils, parce qu’elle disait oui à la vie, avec en plus, les exquis raffinements de la vie maure!... Les croisés combattirent plus tard quelque chose devant quoi ils auraient mieux fait de se prosterner dans la poussière [...]

 

Voyons donc les choses comme elles sont!

 

Les croisades? Une piraterie de grande envergure, et rien de plus! [...] La noblesse allemande est à peu près absente de l’histoire de la culture supérieure: on en devine la cause... Le christianisme, l’alcool - les deux grands moyens de corruption… En soi, on ne devrait même pas avoir à choisir entre l’islam et le christianisme, pas plus qu’entre un Arabe et un Juif.

La réponse est donnée d’avance: ici, nul ne peut choisir librement. Soit on est un tchandala, soit on ne l’est pas. «Guerre à outrance avec Rome! Paix et amitié avec l’Islam.» C’est ce qu’a senti, c’est ce qu’a fait ce grand esprit fort, le seul génie parmi les empereurs allemands, Frédéric II [Hohenstauffen]. L’Antéchrist (1888))

 

 Si l’Islam méprise le christianisme, il a mille fois raison: l’Islam suppose des hommes

 pleinement virils. L’Antéchrist (1888)

 

   

Gustave Le bon (1841 - 1931)

 

Gustavelebon

 

Anthropologue, psychologue social, sociologue et scientifique français

  

S'il faut juger de la valeur des hommes par la grandeur des œuvres qu'ils ont fondées, nous pouvons dire que Mahomet fut un des plus grands hommes qu'ait connus l'histoire. Des préjugés religieux ont empêché bien des historiens de reconnaître l'importance de son oeuvre ; mais les écrivains chrétiens eux-mêmes commencent aujourd'hui à lui rendre justice.                                                                                         La Civilisation des Arabes (1884), éd. La Fontaine au Roy, 1990, Livre deuxième, chapitre premier, Mahomet, p. 76  .                                                                                                                                                                                Mahomet a été le plus intelligent, le plus religieux, le plus clément des Arabes de son temps. Il n'a dû son empire qu'à sa supériorité. La religion prêchée par lui a été un immense bienfait pour les races qui l'ont adoptée.

(Mahomet et le Coran (1865), Jules Barthélemy Saint-Hilaire, éd. Didier et cie, 1865, p. 82)

Published by *******
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 22:28
Voici un extrait de Pierre Rabhi agriculteur, philosophe et essayiste français que l'on voit , bien evidemment , pratiquement jamais à la télévision ..
Un petit saut sur ses vidéos , dont voici un extrait , vous en diront plus sur ses points de vue et sa philosophie . 
                                                                       
Published by bucks bunny
commenter cet article
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 03:35
Petit résumé vidéo de l'ouvrage de John Perkins "les confessions d'un assassin économique" ( lire le livre pour vous rendre compte ( si ce n'est deja fait) que mondialisation = asservissement des peuples ) il explique entre autre que la mort de saddam hussein et khadafi , qui avaient eu l'idée de sortir du carcan du dollars , étais prévisible..
 
   
Published by bucks bunny
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 19:47

Voici une histoire vraie concernant Jean Marie Lepen , l’ancien leader du front national , relatée par un témoin (du nom de Mohamed Moulay) ayant vu toute la scène :

Cela se passe dans la nuit du 3 mars 1957 en pleine guerre d'Algérie durant « la bataille d’Alger».

 

Cette nuit-là une patrouille d'une vingtaine de parachutistes conduite par un homme au teint blond, grand et fort du nom de "Lieutenant Jean Marie Lepen "fait irruption au domicile de la famille "Moulay" dans la casbah d’Alger.

 

Ahmed 42 ans, le chef de famille et père de Mohamed sera torturé durant plusieurs heures, sous les yeux de ses enfants et de sa jeune femme pour qu'il avoue les noms des membres de son réseaux FLN . Il mourra peu après suite à ses blessures.

Après le départ des paras, l’un des jeunes fils du supplicié, Mohamed, 12 ans à l’époque, trouva un poignard appartenant au lieutenant Jean Marie Le Pen et le cache dans le placard du compteur électrique.

Le lendemain et le surlendemain, Jean Marie Lepen et ses officiers reviennent chercher l’objet …mais en vain. L'enfant ne dira rien sur le poignard...

 

Devenu adulte, Mohamed Moulay gardera l’arme chez lui, pendant plus de 40ans. Le poignard arrivera en France au début 2003 dans la valise de l’envoyée spéciale du monde à Alger et servira de pièce à conviction dans le procès que le leader du front national a intenté au journal « Le Monde » pour diffamation..

 

Le procès fut perdu et il perdra également son appel ainsi que le pourvoi en cassation qui sera rejetée par la suite.

 

A l’heure actuelle , e poignard se trouve à Paris dans le coffre-fort de l’avocat du monde Maitre Yves Baudelot.

Il repartira en Algérie rejoindre d’ici peu, le musée des moudjahidine car c’était le vœu de Mohamed Moulay. Ce couteau est en réalité un poignard des jeunesses hitlériennes fabriqué dans la Ruhr dans les années 1930.

 

Sur le fourreau on peut lire distinctement "JM LE Pen, 1 er REP".

 

Au lendemain de la nuit du 3 mars 1957, Mohamed avait arrêté l’école et pris le maquis jusqu’ à l’indépendance de son pays en 1962, ce qui allait faire de lui le plus jeune moudjahidine.

 

Une fois revenu à la vie civil Mohamed Moulay étais entre dans l’entreprise « Sonelgaz » mais ses activités syndicalistes l’emportèrent sur son emploi de cadre.

 

Marié à une française d’origine algérienne il a gardé malgré les circonstances de la mort de son père une grande affection pour la France.

 

Celui-ci ne cache pas sa tristesse de voir ce qu’étais devenu son pays, si loin des rêves de jeune combattant indépendantiste…

Published by General du Pommeau
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 20:21

Voici l'etre vivant possedant le plus profond habitat terrestre connu : le  "Putomurus Ortobalaganensis" .

C'est un arthropode qui vient d'être découvert à plus de 1980 mètres sous terre , en Georgie dans ce que l'on apelle "le gouffre de krubera-voronya" .

 

sans-titre.png

 

C'est un dénommée Rafael Jordana de l'université de Pampelune qui l'a dénichée et ce record des profondeurs pulvérise l'ancienne découverte ou on a retrouvée un cousin a cette bestiole qu' à 500 mtètres de profondeur..

Cet invertebrée mesure 3.8 mm de longueur (antenne exclues) et est depourvu d'yeux car il vit dans l'obscurité ..en d'autre terme il est aveugle.

 

Cet être vivant prouve une nouvelle fois que la vie en condition extrême est bien moins rare que ce que l'on pensait...

Published by General du Pommeau
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 21:58

L'Onu et le Conseil de sécurité semblent comdamner le régime syrien et s'indignent face aux exactions de l'armée syrienne..Russie et Chine faisant bloc , suite à leurs véto  , les Etats-unis (l'Otan n'étant qu'une marionette américaine ) réfléchis à la manière de "virer" Bachar El Assad..

 

L'hypocrisie des pays occidentaux ne s'arretera t elle jamais ??

Après avoir longtemps soutenu les dictatures arabes, les voici soudain défenseurs des causes nobles et continuent de faire étalage de leurs sois-disante  bonnes intentions..

Derrière l'univers cynique et sans etats d'ames des agence de renseignements américaine , francaise et britannique (pour ne citer qu'eux ) qui ont manigancés, en partie , le soulèvement des populations arabes , l'un des avantages de ces révolutions , c’est qu’ils ont remis en question cette relation équivoque entre les pays arabes et l’Occident.

 

Et maintenant , les arabes tombent dans le piège tendu par la Russie et la Chine qui se fout complètement du sort du peuple syrien (ceux là ne regardent que leurs interets ) vu qu'ils ne sont pas moins barbares que les Occidentaux..

 

Faut rappeler que la soi-disante Armée syrienne libre est majoritairement composée de combattants étrangers, surtout libyens...ceux là sont appuyés par les Forces spéciales du Qatar , de l’Arabie saoudite et des Occidentaux ..

Derrière la propagande occidental sur ce qu'il se passe réèllement en syrie (la propagande syrienne n'est pas mieux lotis non plus ) Il existe plusieurs groupes armées non identifiées qui sèment le chaos , partout en syrie ...

 

Beaucoup croiront que c'est encore un mensonge des dirigeants syrien , qui parlent de groupes étrangers infiltrés ,pour justifier les attaques de leurs armées , copiant de la sorte sur ce qu'avait affirmés Ben ali , Moubarak et Khadafi (celui ci avais ajouté Al quaida et des groupes de jeunes drogués ..."no comment" ..)

 

Pour decouvrir la vérité , il suffis de voir ce qu' a dis la mère Maryam As-Salib, chef de groupe du centre catholique de l'information qui a fait une tournée en Syrie dernièrement pour prendre connaissance des faits réels (celle ci n'a rien d'une menteuse propagandiste , je vous l'assure )

Celle ci explique lors d'une conférence de presse libre , je cite :

"Certains médias enfoncent les gens dans la tromperie et la duperie en gonflant le nombre de morts , de manifestants et en divulguant de fausses informations en rien en rapport avec la réalité .."

 

Elle explique , je cite encor ses passages : " Ces médias tentent de nous faire avaler qu'il existe en Syrie uniquement deux composantes : la première constituée de méchants, c'est-à-dire l'armée et les forces de sécurité, appelées aussi "Chabiha" et la seconde qui sont les manifestants pacifistes comme les agneaux et les moutons revendiquant la liberté, la démocratie et les droits de l'homme (..) pour leurs parts, les journalistes étrangers venant d'Italie, de Belgique, de France, d'Espagne, des USA et aussi certains journalistes indépendants du Liban, d'Algérie, de France ont mis l'accent sur le fait que l'objectivité exige de dire que les groupes armés sont derrière les actes terroristes ciblant l'armée et les forces de l'ordre pour affaiblir le régime syrien."

 

(Elle cite par là les grandes chaines BBC, CNN, al-Jazzera et autres ..)

 

Elle dis aussi : " arrêtez vos mensonges que vous diffusez, car nous avons visité les villes de Homs, Banias, Tartous, et autres et nous n'avons pas vu l'armée en train de tuer le peuple, par contre il ya avaient des gangs armés, cagoulés qui tuent les militaires et nous avons vu aussi des snipers."

 

La désinformation est apparemment pas qu'un outils propre aux dictateurs ..

Published by General du Pommeau
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 22:56

Les financiers internationaux domine le monde grâce à leurs mainmises sur les gouvernements ..

Ces manipulateurs tapis dans l'ombre provoquent des chocs à intervalles réguliers (guerres, crises financières, chocs pétroliers, tensions etc.) dans leurs intérêts .

Pour ces hommes à l'avidité dépravée et à l' appétit vorace , la population n'est autre qu'un ensemble de pions dans un jeu dont les règles sont écrites au sein même de leurs clubs privés ..

Pour s'en rendre compte il suffit pour cela de comprendre l'histoire de l'économie mondiale et les coulisses de la création de la plus grande supercherie jamais inventée : La reserve fédérale des États-unis...

Bref retour historique pour comprendre comment cela s'est passé :

 À l'origine , en 1791, le gouvernement américain crée la "first bank of the united states" chargé de l'émission de la nouvelle monnaie américaine et de la régulation du crédit.

 

Puis en 1816, après la seconde guerre contre les Britanniques, elle est remplacée par la "second bank of the united states "crée pour stopper l'inflation de l'après guerre .

En 1830, celle-ci fut dissoute par le président Andrew Jackson qui était méfiant à l'egard des banquiers , qui ne sont à ses yeux que des vautours affamés qui ne seront responsable de rien devant le peuple americain ..

 

Suite à la panique bancaire de 1907 , le congre élabora un nouveau projet de banque centrale la "Federal reserve bank act" fut donc votée et promulgée par le president Woodrow Wilson le 29 décembre 1913..

 

Mais on verra par la suite que Woodrow Wilson avouera avoir stupidement été manipulé par les banquiers internationaux ...

Cette idée de création de l'institution monétaire a été pensée en 1910, à ce moment précis, les cinq plus grands banquiers qui controlaient la finance mondial se sont réunis sur l'Ile de jekyl pour élaborer les plans de ce qui allait devenir l'institution privée la plus puissante des États unis : La Reserve fédéral américaine (appelé aussi "la Fed")

 

Ce club de banquiers internationaux se reunirent régulièrement à huis clos et dans le plus grand secret pour créer, le système de reserve fédéral

<< y étaient présent pèle-mèle :(Les deux plus gros banquiers internationaux les Rotshilds , les Rockefellers puis Paul Warburg de la banque Rotshild , Benjamin Strong de la banque Morgan, Abraham Piatt de l'US treasury (trésor americain), Frank Vander Lip président de la Citibank, Charles Norton président de la First National Bank of New york , JP Morgan de la banque Morgan, et Nelson Aldrich qui étais à ce moment là sénateur de Rhode island ..)>>

Cependant ils devaient avoir sous leurs coupes un président docile et à leurs avantages pour enraciner leurs projets et faire passer leurs lois...

Le projet de la banque fédéral fut donc soumis aux congrès américain une première fois mais fut rejetté par les progressiste et démocrate du congrès malgré la pression de grands financiers .

 

Le club des six personnalités les plus riches à cet époque decidèrent donc à ce moment précis que s'ils ne pouvaient faire passer leurs lois sous un président républicain , un démocrate ferais parfaitement l'affaire ...

En 1912, un candidat était favoris à la présidence, le très populaire Wiliam Lord Taft , mais ils virent qu il était hostile à leurs encontre , les banquiers se penchèrent donc sur Woodrow Wilson dont les idées étaient simplistes mais ce fut peine perdue car ils se rendirent compte que Wilson ne ferait pas le poids contre William Howard tafs ...

 

À ce moment-là, le banquier JP Morgan eut une idée astucieuse: il étais un ami intime d'un certain Théodore Roosvelt et demanda à celui-ci de sortir de sa retraite pour créer le parti progressiste, cela donna pour effet de scinder le parti républicain en deux entités avec pour conséquence l'élection logique de Woodrow Wilson et le résultat fut une loi à l'apparence anodine , sur la création de la banque fédéral qui fut adoptée au congrès , c'etais durant les fêtes de fin d'années (le 29 décembre), et elle passa de facon quasi inaperçu si bien que personne aux Etats-Unis ne se douta de rien ...

 

C'est donc grâce à ce jeu vicieux qu'ils arrivèrent à créer la réserve fédéral américaine le 29 décembre 1913 . Beaucoup plus tard , en 1916 , Wilson aura des remords et déclarera avant sa mort , je cite : "La croissance de notre nation et toute notre activité sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé, un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants. "

 

Vers la fin de sa vie wislon avouera même avoir été tromper et qu'ont l a force à signer cette loi .

 

La création de la réserve fédéral représentera donc une espèce de banque privée, dont les membres sont les plus grands banquiers internationaux qui leur permettra une prise de contrôle totale des leviers économiques des États unis (et donc du monde occidental puisque 1 ère puissance mondiale et pays créateur de la principale monnaie d'échange) .

Les financiers internationaux savent très bien les méthodes les plus vicieuses pour tirer profit de leurs interets , si l'on prends l'exemple des conflits , les banquiers ont toujours pris soin de financer les deux camps . Chaque guerre amenant en effet son lot de vente d’armes et de prêts et les prêts colossaux octroyés aux nazis durant la seconde guerre mondiale ainsi que la vente des armes américaines aux pays engagés le démontre parfaitement ...

 

L’économiste et prix Nobel Milton Friedman affirma même sans vergogne que la réserve fédérale est l'unique coupable de la grande dépression des années 30 en réduisant sournoisement et de manières volontaires la masse monétaire en circulation.

En effet , à cette époque les épargnants s'étaient ruées pour encaisser leurs avoirs .

On reprocha d'ailleurs longtemps au système de réserve fédérale de n’avoir rien fait alors qu’ils avaient le pouvoir et le devoir de fournir l’argent qui aurait permis aux banques de remplir leurs obligations face aux déposants .

 

Louis Mcfadden, membre du congrès et président d’une commission d'enquête sur le rôle des banques au moment du crach financier, déclara je cite :"La grande dépression et un évènement intentionnellement causé par des banquiers internationaux qui ont créé une situation désespérée qui leur à permis de sortir de cette crise avec les pleins pouvoirs sur nos vies."

 

Durant les Quatre années qui précèderent le crach , une floppée d'initiés , sentant le vent tourner et instigateur meme de la degringolade avenir , liquidéront judicieusement leurs avoirs bancaire , ce qui leur permettra d’acheter ensuite , des compagnies pour une poignée de dollars .

Pour se rendre compte que ce système d' accaparation des richesses existe depuis bien longtemps , voici ce qu'a dit le chancelier allemand Otto Von Bismarck, de son époque , au sujet de la guerre de seccession , et faites juste après la guerre contre les britanniques : je cite "la division des Etats-Unis a été orchestrée par les pouvoirs financiers d’Europe. Ils avaient peur que les Etats-Unis anéantissent leur domination financière sur le monde.

 

Ils voyaient un grand avantage à faire affaire avec deux démocraties affaiblies par leurs dettes, plutôt qu’à une république forte et indépendante."

Abraham Lincoln , durant la guerre de secession , fit appel aux banquiers de Wall Street, pour financer la guerre , mais ceux-ci lui demandèrent plus de 36% d’intérêts par année. Lincoln refusa et demanda au congrès d’émettre l’argent.

En réalité , En 1862-1863 , le président Lincoln qui avait déjà percé le jeu malsaint des pachas de la réserve fédéral americaine , refusa categoriquement d'accepter le deal et de leur payer des sommes colossales d'intérêts.

 

En réponse à leurs arnaque  , il chargera peu après le Congrès de faire imprimer les dollars "Green Back" pour payer les troupes de l'Union. L’assassinat de Lincoln peu de temps après sera relié ,par certains observateurs avisés ,aux banquiers qui voulaient à ce moment là avoir le contrôle total de la monnaie ..

Tout de suite après ce drame , les "Greenbacks" furent retirés de la circulation et rachetés à un prix ridiculeusement bas par les banquiers Morgan, Belmont , Rothschild etc.. Un peu plus tards on verra qu'un autre président J.F. Kennedy , qui voulut prendre son exemple en souhaitant réintroduire des obligations du gouvernement plutôt que des obligations de la réserve fédérale sera mysterieusement assassiné ..

 

En réalité, beaucoup de gens ignorent que le dollar n'est pas émis par le gouvernement mais par un conglomérat de banquiers internationaux et que la réserve fédérale n’est pas du tout fédérale et n'a encor moins de réserve...

 

À l'origine , la banque de la réserve fédérale appartennait à cinq banques d’affaires de Londres créées par la banque d’Angleterre..

Mais peut importe de savoir qui possède la réserve fédérale, ce qui est intéressant c'est de savoir qui en a le monopole et qui la contrôle ( qui dit monopole dit aide du pouvoir et donc du gouvernement en place...) C'est simple , à coups de millions de dollars, ils achètent tous les politiques qu'ils veulent et font passer toutes les lois qu'ils souhaitent peu importe la couleur des élus des congrès américain et du président en exercice .

 

L'une des activites qui génère le plus de profits pour un banquier international est ni plus moins lorsque le sang est versée ...en l'occurrence la guerre ...la guerre engendre en effet un profit colossale aux banquiers internationaux(mais pas qu'eux cela va du complexe industriel de l'armement aux entreprises du Btp chargées des reconstructions, en passant par les sociétés privées de tous bords ...la liste des mains trempées dans le sang est bien longue) .

 

 

Ce n'est pas une surprise donc : les principaux bénéficiaire d'une guerre sont les financiers internationaux. Il suffit de jeter un oeil à notre histoire de l’Europe et de l’Amérique du Nord depuis 300 ans, pour se rendre compte que les banquiers internationaux ont eu tout intérêt à voir deux ou plusieurs pays s'entretuer et des crises s'engager ...

 

Il faut savoir aussi qu'au cours des guerres, ces criminels vendent des armes à l’un des adversaires et prêtent de l’argent à l’autre pour faire des profits.

A cet égard leurs perversités les conduisirent meme à financer, a l'époque , Trotsky et Lénine avec des milliards de dollars en or et en prêts pour que ceux-ci déclenchent la révolution en Russie.

Avec pour résultat l’entrée des États-Unis dans la guerre, le départ de la Russie et le conflit qui dura deux années de plus. Prenons à present l'exemple de la bourse : la bourse est le terrain de jeu de cette spoliation financière dépravante .

 

Pendant les deux années qui ont précédés le crach de 1929, la réserve fédérale des États unis à augmenté la masse monétaire du pays de 62%. ..de tel sorte que beaucoup d'américains  naifs achetaient, vendaient, garantissaient, empruntaient à des taux minables en pensant que cette abondance de monnaie et cette croissance explosive n’auraient pas de fin.

 

Puis "crak" d'un seul coup , au moment du crach, les initiés de la banque fédéral ont cessé d’augmenter la masse monétaire laissant ceux qui avaient mis en garantie leurs actions, leurs obligations et leurs biens tout perdre ...(c'est d'ailleur exactement ce qu'il s'est passé avec la bulle internet et la récente crise..)

Beaucoup d'anciens présidents américains reconnurent cette main mise des millieux financiers ..

Thomas Jefferson par exemple écrivait : « Je considère que les institutions bancaires sont plus dangereuses qu’une armée. Si jamais le peuple américain autorise les banques privées à contrôler leur masse monétaire, les banques et les corporations qui se développeront autour d’elles vont dépouiller les gens de leurs biens jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront sans domicile sur le continent que leurs Pères avaient conquis » .

 

En 1791, le Président George Washington, complice des financiers, autorisera la création d’une banque privée dénommée Banque des États-Unis et lui donnera pendant 20 ans le privilège la monnaie dette de l’État.

 

Le quatrième président, James Madison cherchera à mettre fin à ce privilège mais échouera. Il écrira quand à lui : « L'histoire révèle que les banquiers utilisent toutes les formes d’abus, d’intrigues, de supercheries et tous les moyens violents possibles afin de maintenir leur contrôle sur les gouvernements par le contrôle de l’émission de la monnaie »

 

Woodrow Wilson dira : " Nous sommes contrôlés par un groupe d'hommes puissants issue du gouvenement le moins bien dirigé et le plus contrôlé du monde civilisé, est -ce que des conspirateurs sinistres contrôlent nos vies ? Si ils existent je ne voudrais pas être l'un des leurs " ...

 

il dira aussi : "Certains des plus grands hommes aux États unis, dans le commerce et l'industrie manufacturières ont peur car ils savent qu'il y à quelque part un pouvoir si bien organiseé, si subtil, si vigilant et si invasif qu'ils feraient bien de ne pas élever la voix quand ils les condamnent "

 

 

Je parlerais la prochaine fois de la banque Goldman Sachs, le champion de la manipulation bancaire...

Published by General du Pommeau
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 21:36

 

 Voici une manière poignante de sensibiliser l'opinion publique sur le problème du proche orient : dénoncer un etat qui peut se permettre au nez et à la barbe de la communauté internationale, de violer impunément le droit international, de ne respecter aucune des centaines de résolutions que l'ONU à pris à son encontre, qui se permet de massacrer des civils , d'occuper un territoire de maniere injuste, d'avoir bombarder au phosphore (arme prohibé au regard de la convention de Genève ) le peuple palestinien, d'avoir utiliser des bombes à fragmentations (autre arme prohibée) plusieurs fois durant les guerres colonial, d'établir un blocus injuste et inconcevable...et j'en passe... car la liste serait interminable....

 

Tout cela sous pretexte du fameux concepte de l'auto défense chère au colonel Richard Kemp .. dans l'attente celui ci demeure impuni ..et que fais l'ONU (qui ressemble ni plus ni moins à un cirque , suffis de se remémorer le numéro de clown de Benyamine Netanyahu le 27 septembre dernier ) me direz-vous en attendant ?

 

  Elle se focalise sur : un programme nucleaire , très bien connu des services secrets israeliens et americains grace à leurs cyber-attaque de 2010 et prends d'énièmes sanctions contre l 'Etat iranien....

 

Aujourd'hui , le problème du Sionisme en France se declenche dès que quelqu 'un , organisation ou simple citoyen , émets une opinion critique vis à vis des interventions militaire de tsahal et leurs crimes quotidien ... elle est taxé de facto d'antisémitisme ... un certain Dieudonné en sais quelque chose ...

 

Beaucoup prendrons ce parti anti sioniste pour des extremistes islamistes et inventerons des définitions diabolisantes et fausse.. mais en realité ce parti combat le sionisme , et uniquement le sionisme ..

 

De manière pernicieuse  ,ce sionisme  récurent est utilisé comme un outrageux moyen conquérant qu 'elle tente de maquiller en une espèce de riposte outrepassant les limites du raisonnable et complètement disproportionnée.. 

 

Depuis quands quelques ridicules roquettes  tombées dans une orangerais ou blessant quelques passants israelien valent ils la mort de familles entière et plusieurs maisons détruites ? 

 

 

Tantôt pour des destructions, parfois pour les assassinats ciblés, mais toujours pour déposséder et expulser les Palestiniens de leurs demeure et de leurs terre... bien sur pour eux , la terreur sioniste est toujours baptisée « auto-défense » par des médias pourris (suffis de voir à qui ils appartiennent) et un congrès americain corrompu (esclave de lobbys juifs ultra-puissant ) acquis au mythe de la persécution des juifs , tout en se moquant de l 'opinion mondial  ce mouvement à ni plus ni moins avaler la knesset et pris le congrès americain en otage grace à leurs chantage  ..c'est de cette facon qu 'elle a malicieusement perverti la résistance en terrorisme et la terreur en self-défense.

 

Alors bien sur israel a droit à un état tout comme la palestine mais soyons honnete , les débuts de ce conflit contre la palestine , ont été construits sur le mensonge, la victimologie de l’holocauste remis en cause par des historiens non conformistes à la thèse sioniste et par le mythe de la fondation d’un Etat pour le peuple "élu" en terre palestinienne , conquis par un non-droit international , le crime et la barbarie.... 

Published by General du Pommeau
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de seddouki.foued.over-blog.fr
  • Le blog de seddouki.foued.over-blog.fr
  • : Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. Article 19 Déclaration des droits de l'homme
  • Contact

Recherche

Liens